Rechercher dans ce blog

mercredi 6 mai 2015

Fafhrd and the Mignola

 Fafhrd and the Grey Mouser est, d'assez loin, le travail de Mike Mignola qui a ma préférence
4 albums souples format comics parus chez Epic/ Marvel en 90/91 Oubliez les albums Zenda (le cycle des épées) maladroitement agrandis, et vous trouverez aussi une compil us, avec sa vf Delcourt
La couv du 1 d'origine
 Chaykin adapte des histoires tirées des romans, qui se laissent lire très agréablement même pour qui, comme c'est mon cas, accorde une importance proche de 0 à l'Heroic Fantasy
Al Williamson est un génie à l'encrage et Sherlyn Van Valkenburgh fait des merveilles à la couleurs peinte
Le 1er épisode est plus fouillé, Mignola est encore entre deux eaux artistiquement et c'est ce qui me plait. Williamson sublime le tout de son pinceau magique
 Même l'épure (parfois relative, parfois importante) des épisodes suivants est très belle
 Une version en noir et blanc serait une idée extra
 
 Il y a bien longtemps j'ai acheté, pas cher, cette planche, et si ce n'est pas la plus belle elle reste importante pour moi
 Tapez donc Fafhrd dans le moteur de recherche en haut de ce blog et vous verrez d'autres pages n et b, j'essaie de limitez au max les redites visuelles dans les entrées
Lors de la compil de cette mini série mignola était devenu LE Mignola de Hellboy est le dessin de couv n'a, de ce fait, plus rien à voir. Beau mais sans intérêt; Compo à la Hellboy, perso figés en statues...
 On retrouve cela sur ses couv de romans. Ca reste très bien fait mais tellement répétitif que, comme pour Hellboy, il est quasi impossible de savoir, de mémoire, si on a ou pas déjà  le bouquin chez soi, juste avec une couv, trop proche de toutes les autres
 déjà lors de la série d'origine, sur cette illue qu'il a exceptionnellement encré, on sent bien que du coup son encrage figeait plus l'illue que ne l'aurait fait Williamson
 Ceci m'amène aux dernières images de cette entrée, qui sont en fait à l'origine de mon envie de (ré)écrire sur Fafhrd : je ne sais pas du tout à quoi ont servies ces dessins mais leur finition, par Mignola, rapide, presque façon dédicace, les rend à mes yeux très intéressantes (et le gars se plante même sur le nom du bourru personnage)
 

12 commentaires:

Francis a dit…

Tout simplement splendide visuellement !
Ce qu'il a fait de mieux je trouve avec Triumph and Torment et Gotham by Gaslight.
Ironwolf j'ai moins accroché au scénar je dois l'avouer.

Philippe Cordier a dit…

j'avais moi aussi beaucoup moins accroché au scénar de Ironwolf, et même au dessin car Russel, s'il est bon, ne colle pas à l'image que je me faisais d'une finition de Mignola. C'est moins flagrant sur Gotham que j'apprécie plus que Ironwolf
Triumph m'avait enthousiasme, par un scénar old school top et un dessin très intéressant. Mais Badger prenait quand même un paquet de libertés sur le crayonné (ca restait extra, mais infiniment moins jouissif que Williamson)
Et n'oublions pas Wolverine Jungle adventure que je mets juste après Fafhrd

julien a dit…

Ah ! Mon travail préféré de mignola, moi aussi. Bon la question, la vraie : Combien t'as couté cette planche ? :)

Philippe Cordier a dit…

La colle
C'est siiii vieux que je suis déjà sur que c'était en franc, et sans rire je ne sais pas si on n’était pas en dessous des 500 frcs

Laurent Lefeuvre a dit…

Les couleurs de Triumph (Top BD : Doc Strange/Fatalis, donc) sont pour beaucoup, je trouve : Elles donnent une fluorescence aux sortilèges de magie.

Après, c'est son adaptation de Dracula qui m'a marqué (fin 92 en France de mémoire, chez USA)

Philippe Cordier a dit…

Oui Badger est un excellent peintre et apporte encore plus avec sa palette que son pinceau d'encre
Chez usa le Dracula était top moche (je n'aimais pas la collection concernée) mais la vo était très très bien. Une des seules bonnes adaptations de films (ça + Alien/Simonson et un Steranko)Par contre l'encrage de Nyberg n'apportait rien, il encrait comme Mignola s'encrera vite lui même après ce projet

Lionel Garcia a dit…

J'ai découvert, il y peu de temps, l'intégralité du travail de Mignola sur la mini-série Rocket Raccoon (1985). Et son dessin de l'époque, tout en rondeur, avec un coté Vaughn Bodé et Michael Golden m'a énormément plu. Cela n'a strictement rien avoir avec son évolution. Mais j'ai trouvé beaucoup de vie à ce récit.

Philippe Cordier a dit…

je suis bien d'accord
le récit de Mantlo ne m'a pas plus emballé que ça mais le dessin est chouette, l'encrage de Gordon colle super bien, et si Mignola a souffert sur ces animaux ça ne se voit pas au final
Joli récit complet (vf souple l'a passé si je ne me trompe)

plumoc a dit…

Du Mignola comme on l'aime.Il devrait se chercher encore:-).

As-tu vu ça ?http://www.digitalspy.co.uk/comics/news/a562336/dark-knight-returns-frank-cho-recreates-superman-batman-fight.html#~pc0u4iaaQL2mgO

Philippe Cordier a dit…

Oui j'avais vu ça. Commande originale, et résultat amusant, qui permet de voir à quel point les artistes originaux sont bons :-)

Je fais clairement partie des non-fans de Cho (sans le mettre plus bas que terre tout de même)

Anonyme a dit…

Moi Cho m'est assez sympathique,surtout depuis le début de cette ridicule campagne "féministe" ,qui tourne à l' 'hystérisation,contre les artistes tendance good girl art.Parce que c'est un grand n'importe quoi.

Philippe Cordier a dit…

Je suis bien d'accords et Cho me semble en effet très sympathique
Mais artistiquement il ne m'intéresse pas, tout en ayant un trait qui a priori aurait pu me plaire (un peu sous Hughes) mais non, rien ne m'intéresse dans son approche du dessin et surtout de la narration