Rechercher dans ce blog

mardi 28 juillet 2015

Coletta Forever?

 Le dessin ci dessus est de Jack Kirby, encré par Vince Coletta (période Romance Comics)
Et c'est très beau
Donc Coletta savait être bon
Voilà, c'est dit
Passons au négatif, bien plus visible
J'ai déjà montré cet exemple d'encrage de Coletta enlevant/gommant des parties de dessins de Kirby. 
Parfois (très rarement) dans un souci de lisibilité/clarté, et la plupart du temps pour gagner du temps
 
 J'en ai trouvé d'autres
Un Monsieur disparait en second plan
 
 Idem
 Coletta simplifiait souvent les constructions de Kirby.
Impardonnable
 On se rapproche de la finesse que j'ai apprécié sur l'image d'entrée de ce jour. Coletta était marqué par la Romance, et la finesse. Ce visage n'est pas vilain mais ce n'est plus Kirby
 Ca vient de cette planche. A part le visage de la nana il respecte plutôt pas mal le trait de crayon, mais il enlève clairement de la puissance, il affine trop et son trait est trop "délicat". Le Thor de Kirby c'est du raw power, pas de la guimauve. Je lui reproche même plus cette approche que d'enlever des choses en encrant
 
 Même chose, ce genre de pleine page a besoin du pinceau de Royer, pas de la plume fine de Coletta
 
 Kirby s'encrait peu, et ce n'était pas son meilleur encreur, mais il mettait plus de gras
Joe Sinnott c'était la classe
 Mike Royer également. Des gars qui permettaient de moins perdre du trait du King (car oui on perdait quand même toujours tant le crayon était costaud et aurait du se suffire à lui même)
 On termine avec l'illu du chapitre concernant Kirby, du livre de conversations de Will Eisner avec plein de grands auteurs du siècle dernier (probablement le meilleur livre que j'ai dans ma bibliothèque, sur le sujet). Chacun se dessine

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Gil Kane à propos de Vince Coletta :

"Je ne comprends pas cette haine vis à vis de Coletta ; personnellement je dirais qu'il est mon deuxième encreur favori"

et quand on lui demandait qui était le premier

"n'importe quel autre..."


Cordialement

Guy Gadebois

Philippe Cordier a dit…

Excellent. Kane était drôle, spirituel, intéressant. Et parlait merveilleusement bien de son travail

Lionel Garcia a dit…

Dans les rares entretiens que j'ai lu de Gil Kane, celui-ci fait toujours preuve d'un grand esprit d'analyse concernant le comic-book. A l'encontre de bon nombre de ses confrères, il semblait avoir vraiment à cœur, de comprendre les mécanismes de la Bande Dessinée. J'ai été très surpris en lisant l'ouvrage de Jean Depelley sur Jack Kirby, de découvrir que Gil Kane avait tenté à plusieurs reprises de voler des originaux du King. Au même titre que d'autres professionnels reconnus.

Pour en revenir à Colletta, je condamne également les suppressions de personnages et autres modifications qu'il effectuait lors de son travail. En même temps, j'apprécie cette capacité chez lui à apporter à n'importe quel dessin, un rendu "glamour".

Concernant Kirby, si l'on regarde bien ses planches, j'ai toujours été stupéfait par la perte systématique de puissance entre ses crayonnés et l'encrage. Et pour souvenir, lors de son dernier passage chez Marvel, quasiment toutes ses couvertures, les visages de ses personnages et certaines de leurs attitudes, étaient retouchés par John Romita Sr. Quand on compare les originaux et les modifications apportées, le massacre est similaire à celui dénoncé au sujet de Colletta. Et personne pour condamner la chose.

Dans Scarce 28 de 1991 (c'était hier), Paul Smith commente l'encrage de Colletta sur ses dessins de la mini-série The Falcon: "... Je suis sans doute la seule personne aux USA qui adore l'encrage de Vince Colletta. J'étais ravi de son travail sur The Falcon alors que tout le monde me demandait si je n'était pas furieux contre lui..."

Anonyme a dit…

Coletta est vraiment représentatif de cette époque où les éditeurs (et bon nombre d'auteurs) ne cherchaient pas à faire de l'art mais juste à sortir en temps et en heure leurs comic-book. En ça, Coletta était hautement apprécié parce qu'il arrivait toujours à respecter ses délais (on se console comme on peut, je sais).

Maintenant, j'ai toujours un peu les boules quand je relis les "thor" de Kirby/Coletta et que je les compare à ce que le tandem Kirby/Sinnott livrait à la même époque sur les FF.

Mais Coletta, malgré ses lacunes (ou sa recherche effrénée de rentabilité^^...) me restera toujours sympathique, ne serait-ce que parce que c'est un des seuls (sinon le seul) qui aura pris fait et cause en faveur de Jim Shooter à l'époque de son éviction de chez Marvel (le courrier qu'il avait adressé au Bullpen à l'occasion, et par lequel il annonçait également qu'il quittait Marvel, est un grand moment de liberté de ton)

Gadebois

Philippe Cordier a dit…

En même temps shooter était le seul, ou presque, a lui donner (beaucoup) de taff donc le soutien parait évident. Mais sinon oui il était ultra fiable en délai
Lionel, Gil Kane était, dans le microcosme, connu comme un dandy érudit mais "langue de pute" et j'ai aussi lue cette histoire de vol de kirby donc vrai ou pas, on peut se demander
Quant aux retouches de kirby par romita, c'est différent de coletta car ce dernier choisissait sa façon d'encrer ou ne pas encrer. Alor que romita agissait sur ordre éditorial (et a contre coeur)

lemmy/chris a dit…

Ah oui quand même, les exemples que tu donnes sont éloquents, je ne me doutais pas que c'était à ce point. Même sans savoir ça, je n'ai jamais accroché à Colletta. Je me souviens, lorsque très jeune et ignorant de toute histoire du comics, je lisais les Thor de Kirby chez Arédit, que je ne voyais pas le rapport entre ses Thor, un peu fades, et ses Quatre Fantastiques de sa grande époque. Ca n'a pas changé.

phil cordier a dit…

Pareil
Bon ok les FF me parlaient plus, mais l'encrage jouait forcément beaucoup