Rechercher dans ce blog

vendredi 17 juillet 2015

Pour la couv

Marvel Age était un mag d'auto promo qui me plaisait pas mal car il y avait des itw et parfois des choses inédites, voire provisoires (je pense à un preview de Fafhrd par Mignola colorié à l'arrache par le staff Marvel, qui était à des années lumière de la peinture finale; Idem pour Eletra Lives Again) 
Régulièrement je l'achetais seulement pour la couv inédite
En voici quelques unes, qui m'interpellaient, juste pour la nostalgie
Au lancement de la très bonne série Namor par Byrne
 Encore Byrne, période West Coast Avengers
 Byrne toujours, se met en scène dans un "hommage" au FF 1
 Byrne enfin , encrant (très bien) pour la seule et unique fois son ami Romita Jr, en promo de leur run mémorable
Iron Man et Romita Jr encore, moins bien encré par Dan Green et surtout flingué à la colo et logos/titrailles
 
 Le duo Romita Jr/ Janson fut déjà nettement plus inspiré mais l'illue est inédite
 THE couv de Romita Jr (encrée par lui même) qui me fit rêver des années (mais pourquoi donc un "bout ce Spidey bis en bas à gauche!!!??)
 Classieuse couv par Romita Père (et Madame Mère en guest)
 Colo minimaliste pour une redoutable couv made in Klaus Janson
 Un Lee Weeks très Mazzucchelien mais chouette
 A propos du Mazz, l'original sur une couv rendue kitch au possible par la compo des titres, mais qui fut nettoyée et utilisée pour le Artist's Edition de Born Again
On reste dans le Kitch en imaginant ce que le trio génial Joe/Andy/Adam Kubert aurait pu dessiner en lieu et place de ce...montage
 Un p'tit peu mégalo le Jim Shooter? Croqué par Mike Zeck
On change de mag mais on reste dans les couv spéciale, avec M Overstreet qui, depuis 45 ans, nous pond un guide (en gros) sur les prix des comics, leur valeur...
Je m'en moque mais entre les éditions normales et les spéciales il y a eu un paquet de belles couv
Ca démarre méga sobre
 mais ça monte très vite, avec Joe Kubert
 M Overstreet voulu, et obtint, un dessin spécial du génie Will Eisner; Surprise : le diffuseur estima que ce n’était pas vendeur ( à l'époque Eisner signait juste des guides sans très grand intérêt) et demanda à ce que le nom d'Eisner n'apparaisse pas! Coup de fil suréaliste (et accablé) de Overstreet à Eisner, pour demander cette chose incongrue. Eisner accepta (?!) mais Overstreet se ravisa (heureusement) et le nom d'Eisner apparait bien
Un classique montage made in Romita Sr
 Ce même Romita, des décennies plus tard, signa une jolie couv en duo avec Tom Palmer (Dean White à la colo)
 Deux couv du fiston Romita également
J'aimerais voir le n et b de ce Yellow Kid
 Duo avec Janson pour cette couv clin d'oeil à Conan
 Même l'un des fils Kubert (Andy) ne parvient pas à sauver le nouveau costume de Superman
 Et voici la toute dernière couv du guide, par Dave Johnson, en hommage à qui vous savez

9 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

Byrne, Lee Weeks, Romita Jr, Mazzuccelly, la famille Kubert, Eisner... Mon dieu quelle brochette de talents. Dommage que Byrne ne fasse plus de comic. Il me semble avoir vu quelque part (mais où?) que Lee Weeks allait bosser sur Superman. Des infos? Entre Shooter et Byrne lequel est le plus mégalo? That is the question?

Lionel Garcia a dit…

MAZZUCCHELLI avec un h c'est mieux.

Philippe Cordier a dit…

J'ai vu passer une info comme quoi Weeks serait au boulot au moins sur un numéro de Superman oui Le souci est que je ne le trouve pas très bon scénariste et là il scénarise; Aux dessins ce sera top
Je ne sais pas si Shooter et Byrne sont mégalos en fait
Shooter avait une vision et il l'imposait, mais en même temps c'était un peu son job
Byrne a une haute idée de ce que devraient être les comics, il est exigeant, mais sa vision n'est pas partagée par les actuels dirigeants

Laurent Sieurac a dit…

Concernant lee Weeks, il a en effet fait un # sur superman convergence (le second était dessiné par Jurgens ) et il était vraiment de toute beauté.
A priori, il rempile avec Jurgens sur SUPERMAN: LOIS & CLARK #1 ....à voir s'il va rester plus qu'un seul numéro !
http://buzzpreview.buzzcomics.net/2015-07/DC/SM_LO-CL_Cv1.jpg

Lionel Garcia a dit…

Je retire mon propos sur Shooter. Plus que la mégalomanie, son "problème" était peut être son manque de diplomatie, son côté autocrate.

Finalement les faits parlent pour lui. Il a occupé son poste, sauf erreur, de 1978 à 1987. Ce qui correspond grosso-modo, pour moi, à un véritable âge d'or de la Marvel. Le graphic novel du Silver Surfer par Lee et Kirby; la période mythique de Uncanny X-men; Moon Knight par Sienkiewicz; Daredeveil par Miller/Janson; les FF et Alpha Flight de Byrne; La mort de Captain Marvel de Starlin; Love and War de Miller/Sienkiewicz; New Mutants de Claremont/Sienkiewicz; Thor de Simonson; X-Factor, EPIC...

Quel autre éditeur peut se targuer d'un tel bilan?

Mea culpa également pour Byrne. Mais exigeant ne veut pas dire que la meilleure manière de voir les choses est toujours la notre. Non? Quant aux choix éditoriaux des actuels dirigeants de la Marvel, on peut dire qu'ils gèrent plus un catalogue de licences qu'un univers créatif.

Pour Superman, de beaux dessins en perspective. Peut on dire la même chose des scénarios avec Jurgens? Je demande à voir.

phil cordier a dit…

Il est toujours délicat de voir l'histoire après coup, quitte à la réécrire, mais globalement je suis de ton avis sur Shooter, même si d'autres grands éditeurs existèrent (chez DC : Infantino, Kahn, Schwartz, Goodwin...) et son absence de tact a du jouer contre lui
Pour Byrne c'est également compliqué car il a des principes TRES arrêtés (on ne touche JAMAIS aux fondamentaux d'un perso, tout comics doit pouvoir être le premier comics de quelqu'un,la vente direct des comics en comics shop a tué le comics...) et sa méconnaissance réelle (mais non reconnue) du monde actuel du comics fait qu'il est devenu aigri et peu voire pas constructif dans ces critiques; je partage un bonne partie de ses analyses, mais je regrette qu'il ne juge le présent qu'en comparaison au passé, sans connaitre vraiment (ce présent)

Lionel Garcia a dit…


Finalement, Byrne est d'une époque où le comic-book se voulait un divertissement de masse. Il me semble qu'aujourd'hui on devrait plutôt parler de niche. Et on peut concevoir qu'en quittant les grandes surfaces... au profit des comics shop, l'industrie s'est coupée des enfants donc de la possibilité de renouveler et accroitre son lectorat.

Philippe Cordier a dit…

le débat est énorme mais oui, passer d'une dispo partout (kiosques, superettes, stations essence us...) aux comics shops, ça n'aide pas à renouveler le lectorat car les gamins ne vont pas bien dans des comics shops pas forcément près de chez eux
Mais le pb est plus complexe
Là où je rejoins Byrne est que le lectorat vieillit au lieu de se renouveler donc le fan d'aujourd'hui qui a entre 30 et 40 ans veut voir ses héros évoluer avec lui alors qu'il devrait cesser de lire du super héros quand il sent que ce n'est plus de son âge Je partage son avis, mais uniquement pour le mainstream classique de Dc/ Marvel, car sinon pourquoi se priver de ce lectorat, avec des projets adultes/hors continuité (cf Dark Knight)ou elseworld qui peuvent plaire à un lectorat un peu plus âgé

Lionel Garcia a dit…

Tout est dit.