Rechercher dans ce blog

mercredi 15 juillet 2015

La Division Alpha

 John Byrne a crée la Division Alpha/ Alpha Flight en 1979, dans le seul but d'avoir une équipe pour affronter les X-Men, qu'il dessinait à l'époque.Marvel souhaitant lancer un mensuel il accepta (à reculons, pour ne pas qu'un autre le fasse) de s'en charger, scénario et dessin. Il ne porte pas ce titre dans son cœur, alors qu'il est aimé de bien des fans de Byrne. J'avoue en faire partie, sans être un inconditionnel. La série régulière date de 83 et il n'en dessinera pas 30 numéros (les 100 et quelques autres ne m'intéressent pas)
En 84 Lug a attaqué la trad...
 ne reprenant pas d'autres couv originales que celle du 1, dommage car Byrne faisait parfois très fort, comme ici
 J'ai beaucoup aimé cette équipe canadienne, à ma grande surprise car à 11 ans on ne jure que par les héros mythiques US
Byrne donnait une vraie personnalité à tout le monde, et gérait merveilleusement les interactions
Quelle surprise quand, très rapidement il se débarrasse de James/ Guardian (pas Vindicator, nom donné par Claremont, que Byrne refuse)
 Idem pour son vrai faux retour
 Byrne fut encré (pour un résultat parfois moyen) sur la fin du run par Keith Williams, mais aux débuts ils sont deux : lui même et Bob Wiacek. Du bon boulot
Là c'est 100% Byrne, avec photo bien intégrée et une bande du haut montrant l'un des points forts de Byrne dans la gestion des scènes "banales"
 La pauvre Heather en a vu de toutes les couleurs. Une très belle scène façon les dents de la mer (et un Puck admirablement mal géré dès le départ de Byrne, par Mantlo et les suiveurs)
 
 Byrne fut l'un des premiers (le premier?) a évoquer l'homosexualité d'un personnage principal. Northstar. c'était fin, presque allusif because censure de l’époque. Les choses furent officialisées bien des années plus tard
Une chouette splash  page encrée par Wiacek
 Sa soeur jumelle, Aurora, n'a pas laissé indifférent l'ado que j'étais, et Byrne jouait avec nos...nerfs. 
Tout est résumé avec cette pin up (non publiée je crois)
 Il savait montrer très peu en suggérant beaucoup (bien plus classe que de tout montrer bien sur, ce que de toute façon Marvel aurait refusé)
 En plus de jouer avec le feu cette scène montre la schizophrénie du personnage. Une Thyphoid Mary bien avant l'heure
 
 J'ai un bon souvenir de cette séquence, traduite dans le mythique Strange 200
Wolverine a joué les guests. Que le but soit, ou non, de booster les ventes n'a pas d'importance car il y avait une vraie logique, de vrais liens entre lui et AF
Superbe couv 100% Byrne

 Wiacek est un très bon encreur; la preuve avec ce avant/après. Il a un trait plus fin que le propre encrage de Byrne, mais il respecte tout et que ce soit sur AF ou ses les Namor qui viendront après, le duo fonctionnait bien (même si j'aimais aussi beaucoup le 100% Byrne)
 
 Pour finir, une couv du mag Marvel Age, reprenant les codes de la couv du 1, en couleur, et en noir et blanc
 
 S'il râle plus ou moins depuis des années en évoquant ce titre, quand il reprend les persos lors de commandes on voit quand même que Byrne assure, et ne peut pas les détester tant que ça

12 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

J'ai toujours adoré la Division Alpha. Bien plus que la plupart des autres titres Marvel.

Malgré le désintérêt avoué de Byrne pour sa série. Je trouve qu'il a réalisé des épisodes de grande qualité (Sasquatch et le Super-Skrull, le combat Alpha Flight/Omega Flight, la mort et le retour de Guardian...). Tout en jouant, parfois avec facilité, avec la narration (Harfang perdue dans le blizzard, la scène d'ouverture de l'enterrement de Guardian, le voyage dans la dimension infernale avec l'usage du noir et blanc comme repère spatial...).

Sous ses crayons, les personnages affichaient des caractères spécifiques. Et les interactions entre eux montraient qu'ils étaient, souvent, leurs meilleurs ennemis. Et si Byrne a fait de Vega un homosexuel, il a également fait de celui-ci, un terroriste, bien avant Moore et V pour Vendetta.

La seule réserve que j'éprouvais à l'égard de son travail était le choix de faire d'Alpha Flight "une non-équipe". Un traitement que l'on retrouve d'ailleurs dans sa série " X-men : Hidden Years".

Tous ses personnages avaient un énorme potentiel. Dommage que personne après Byrne n'ait su les traiter avec intelligence. Le fait qu'il ne s'agisse pas de héros purement américains explique peut être la chose. Non ?

Philippe Cordier a dit…

Probablement au moins en partie. Et peut être aussi que Byrne les ayant peu structuré comme équipe (ce que j'aimais bien) les repreneurs sont partis dans tous les sens

Lionel Garcia a dit…

Je découvre à l'instant, un site reprenant l'intégralité en français de la Division Alpha. Un travail qui revient sur les retouches de Lug/Semic et donne à voir une version fidèle à l'originale : passioncomics.blogspot.fr

Philippe Cordier a dit…

Purée, ça a l'air costaud, merci pour le lien

Lionel Garcia a dit…

Avec plaisir. Pour en revenir sur le fait que Byrne a peu structuré ses personnages en équipe. Il me semble pourtant, que lors de leur première apparition au sein d'Uncanny X-men, l'équipe faisait preuve d'un véritable esprit de corps. En même temps, c'est surement grâce à ce choix scénaristique que les personnages ont pu être développés sans attendre des années de parution.

Laurent Sieurac a dit…

Perso j'ai beaucoup aimé ce titre justement par ce côté non équipe et le fait que Byrne a du donner une épaisseur à des personnages qui n'étaient à la base que des sparing partners.

J'ai bien aimé la suite de Mantlo perso !

Super ton lien Lionel, je vais tacher cependant de ne pas trop y passer de temps :p

Lionel Garcia a dit…

D'autant plus que le passionné qui fait ce travail de titan, édite des recueils de récits western ( L'Age d'or de la Bande Dessinée Américaine: le western) entre autres par Joe Kubert et des récits "d'horreurs" par Toth... Une mine d'or.

Il ne faut surtout pas oublier la rencontre avec les X-Men dessinée par Paul Smith.

Pour Mantlo, je garde un souvenir assez plaisant de son travail sur Shaman, mais le traitement de Puck m'a particulièrement déçu. Je crois que c'est le personnage le plus mal exploité après le départ de Byrne.

Philippe Cordier a dit…

je n'ai suivi que le début de Mantlo, dans Strange c'est dire
Et j'avais également "détesté" son approche de Puck
Oui le cross avec les X Men était extra, et j'ai encore en mémoire ma surprise de découvrir un cahier entier en trop dans un des 2 Strange, ce qui me faisait double dose de Paul Smith :-)

RDB a dit…

Pas grand-chose à ajouter à tout ce qui a été déjà dit : c'est aussi une de mes séries-cultes, un des titres qui m'a le plus marqué quand j'étais ado. J'aimais justement le fait que Byrne casse l'équipe puis la rassemble pour un moment dramatique, la recompose avec de nouveaux membres aussi inspirés (Box, Talisman) : c'était très audacieux, inattendu. On avait ce sentiment rare et délicieux que tout pouvait vraiment arriver, que personne n'était à l'abri...

Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi Byrne restait si sévère avec cette série, que je considère comme un de ses meilleurs boulots, aussi bien pour le scénario que le dessin. A cette époque, il était sur le toit du monde, ça suffit à en faire un des créateurs majeurs des comics (super-héroïques en particulier).
Mais il faut croire que les grands sont souvent aussi des têtes de lards (Toth) ou des types rongés par le doute, jamais satisfaits (Franquin)...

En ce qui concerne l'encrage de la série, quand Wiacek s'en occupait, on a, à mes yeux, les plus belles planches de Byrne : le trait est superbe, respectueux tout en étant immédiatement reconnaissable comme étant du Wiacek. Il n'y a guère que Ordway à avoir aussi bien traité Byrne. Je place Austin à part, parce que leur collaboration est un truc à part dans l'histoire des comics (au même titre que Miller-Janson). Mais Wiacek sur Byrne, c'est vraiment spécial, d'une grande qualité.

Enfin, moi aussi, j'ai stoppé net la lecture de la série quand Byrne s'est fait la malle. Il y a des séries qu'il faut mieux arrêter (au moins pour un temps) quand celui qui l'a le mieux faite s'en va, ça évite de juger trop durement la succession.

Philippe Cordier a dit…

Ordway a fait un superbe boulot (les Ff du duos étaient ex trait)mais en respectant moyennement le trait,ou en tout cas en ajoutant pas mal son style ce qui a souvent gonflé Byrne, alors que Wiacek respectait totalement le crayonné, le laissant fin là où Byrne l'aurait épaissi à l'encre (ce que j'aimais aussi d'ailleurs)

Anonyme a dit…

Allez, pour une fois, je laisse un mot, vu que ce post concerne tout un tas de choses que j'adore (Byrne, Alpha Flight...)

Beaucoup de choses ont déjà été dites, y compris dans les commentaires, avec lesquelles je suis entièrement d'accord, alors je ne vais pas revenir dessus. Pour les résumer, on dira que Byrne était au top avec cette série, que j'ai finalement vraiment découverte lorsque j'ai enfin eu les épisodes américains entre les mains, sans toutes les modifications/censures/sucrage de pages et d'épisodes de la version française. Ils avaient même poussé le "vice" jusqu'à comprimer deux épisodes en un!

Grand amateur de BD au budget plus que restreint, je n'ai en ma possession qu'une seule planche originale et il s'agit, vous l'aurez compris, d'une page de Byrne sur Alpha Flight, c'est dire à quel point j'affectionne le bonhomme et la série....
Celle ci: http://www.comicartfans.com/GalleryPiece.asp?Piece=634729&GSub=98080

Après son départ, je suis tout de même assez client de certains épisodes, un ou deux crans en dessous c'est vrai, mais plutôt sympathiques.

Et bon anniversaire de blog! ;)

Philippe Cordier a dit…

Un "timide" qui commente, je suis ravi :-)
Très belle planche, et je me souviens très bien de la scène, avec les machins en métal qu'il lui balance sur la tronche pour lui prouver qu'il sait qui il est
Grand moment