Rechercher dans ce blog

vendredi 3 juillet 2015

X Factor Speciaux

 X Factor était, pour les plus anciens d'entre nous, une bien étrange série basée sur une sorte de reformation du groupe d'origine des X-Men, sur un postulat un peu bancal d'un groupe singeant la mort...bref c'était étrange mais j'ai beaucoup aimé tout le run dessiné par Walter Simonson sur scénario de Madame. Après j'ai abandonné. 
Là je montre 2 choses :
D'abord un annual que je n'ai pas et je le regrette car écrit et découpé par John Byrne, et encré par Walter Simonson
On reconnait le style des deux artistes, et ils se mélangent très bien
Le visage ici par exemple et un bon mix des deux styles
 La planche originale (ainsi que les 2 dernières ci dessous, appartient à Erik Larsen)
 Byrne est plus apparent sur celles ci (surtout la case 1 de la page 1) mais Simonson termine plutôt bien les dessins, rendant un peu cassant le trait de Byrne
 
 Là par contre je vois plus de Simonson que de Byrne (peut être parce que j'ai été marqué par la vision Walterienne du Fauve)

 La même année, 1989, Louise Simonson a écrit deux scénar de ce même titre pour un tout jeune prodige en devenir : Art Adams. Il dessinait déjà super bien et je garde un excellent souvenir de ces épisodes 41 et 42
 
 
 
 Ca me permet surtout de rappeler à quel point le dessinateur moyen Al Milgrom est un excellent encreur. Il s'efface complètement derrière le dessinateur, et respecte totalement son trait

15 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Chouette période, que celle des Simonson + le double-épisode par Art Adams en effet. Le Annual par Byrne Simonson (le méga cross over Atlantis Attacks fait envie, aussi, surtout quand on voit les planches en N et B). Jamais lu.

J'ai suivi un peu la période avec Whilce Portacio, mais me suis très vite lassé de ce dessin qui, s'il pouvait séduire par cetains aspects (une énergie énorme), m'a vite par l'hystérie, et l'absence de lisibilité dans le découpage.

Seule la (courte) période David/Quesada me ramènera au titre, même si celui-ci n'aura alors absolument plus rien à voir avec l'histoire et les membres d'origine.

Philippe Cordier a dit…

pareil, Portacio j'ai essayé (puisqu’il a pris la suite de Klaus sur Punisher) mais je ne peux pas
Et mea culpa d'avoir oublié la grande (même si courte) période David/Quesada/(Milgrom) : peut être le boulot de David que je préfère (avec des parties de son run de 100 ans sur Hulk) et à coup sur le boulot que je préfère de Quesada

Lionel Garcia a dit…

Excellente période! Whilce Portacio était, c'est vrai, particulièrement dynamique. Mais son découpage et sa notion des anatomies m'ont très vite lassé. Les deux épisodes d'Art Adams étaient un petit bijou d'humour. Un ton trop rare de nos jours. Je me souviens également du run de Paul Smith. Un travail, malheureusement très décevant.

Pour ce qui est de Peter David, j'ai beaucoup aimé son association avec Larry Stroman. Quelqu'un sait il ce qu'il est devenu?

Au même titre que le Fauve de Simonson, je garde un très bon souvenir d'une version d'Erik Larsen dans Spiderman (N°15, il me semble). Dans la même série, Rick Leonardi avait réalisé un épisode confrontant le monte en l'air à Thanos, émissaire de la mort.

Anonyme a dit…

Concernant Art Adams je garde toujours une affection particulière pour l'arc Asgardian Wars, un modèle de crossover de deux franchises complètement différentes (Thor/X-Men)

Concernant Stroman je me rappelle qu'il était brièvement revenu (en petite forme) sur X-Factor à l'occasion de Secret Invasion.

Excellent épisode de Leonardi écrit par Nocenti, par contre je ne me souviens plus qui était à l'encrage (Williamson ?)

Philippe Cordier a dit…

argh encore une allergie perso, avec Stroman (un peu moins sur le GN cape/Epee grâce à Williamson)
Larsen a fait un boulot sympa sur Spidey je trouve aussi,mais le numéro que vous évoquez tous les 2 avec Leonardi est probablement l'un de mes épisodes favoris TOUS comics de Spidey confondus : Un scénar de la géniale Nocenti, un dessin extra de Leonardi et un encrage sublime de Williamson

Lionel Garcia a dit…

Comme quoi, il est tout à fait possible d'écrire des histoires qui restent, à juste titre, dans les mémoires, sans verser dans d'interminables récits.

Pourquoi cette allergie à Stroman?

Philippe Cordier a dit…

c'est juste une question de goûts et d'affinités, j'ai tjs trouvé un côté grotesque et anatomiquement boursouflé à ses perso, comme gonflés à l’hélium tout en n'ayant pourtant aucun poids au sol, aucune masse réelle
Je suis dur mais je n'ai rien lu de lui depuis des années

Lionel Garcia a dit…

Je ne connais de Stroman que son travail sur Facteur X et le GN La Cape et l'Epée. Je ne garde AUCUN souvenir du GN. L'amnésie totale! Faut il en déduire que je ne l'ai pas aimé? La question reste posée. Par contre je relis assez souvent les Facteur X de Stroman.

Je suis entièrement d'accord avec le fait que celui-ci ne cherche pas à jouer à l'esthète. La caractéristique principale de son trait réside dans une volonté de dépouillement extrême. La clarté, l'épure avant tout. Ses personnages peuvent paraître caricaturaux, voire, dénués de toute séduction (je pense à son Vif Argent). Mais je les trouve expressifs à souhait. Particulièrement les visages, qu'il traite à grands traits anguleux et épais. D'ailleurs sa narration tourne, souvent, autour des visages (gros plans, chevauchement ou successions de vignettes plus ou moins grandes...). Je trouve qu'il fait parti des seuls artistes avec Bill Sienkiewicz à avoir su dessiner Rahne.

Philippe Cordier a dit…

Oui mais la barrière des baudruches est trop grande pour moi :-) Sans compter sa propension lassante à doter les nanas de postérieurs qui feraient passer Loisel pour un adepte des p'tits culs

Anonyme a dit…

Oui à ce niveau ce n'est plus du botox c'est de l'aérophagie, Jabba le Hutt a l'air mince en comparaison de nanas de Stroman, dont j'aime bien le style au demeurant.

Philippe Cordier a dit…

https://jazintellect.files.wordpress.com/2011/02/drawing_page_08.jpg

Laurent a dit…

Ce n'est plus des fesses mais des bouées :)

Anonyme a dit…

J'ai relu l'épisode de Leonardi et c'est vrai qu'il est excellent (malgré la présence de Thanos ce n'est pas véritablement un tie-in d'Infinity Gauntlet)
Dans le genre one-shot moins connu, j'apprécie beaucoup également l'épisode signé Brennert & Janson, sorti juste après le célèbre "Roulette" de Miller/Austin

Philippe Cordier a dit…

Pareil, Thanos m'indiffère mais Nocenti le contourne avec intelligence
Quant à l'épisode de Janson que tu cites, pour moi c'est tout simplement le meilleur des tous les DD de Janson, supérieur même à pas mal de ceux faits avec Miller; Unr merveille

Laurent Sieurac a dit…

Stroman, est revenu dernièrement sur une mini d'Alien Legion. Un titre qu'il a dessiné pas mal de temps au milieu des années 80. C'était meilleur que ces dernier X-factor mais ils a clairement abandonné la narration....