Rechercher dans ce blog

vendredi 11 novembre 2016

L'Adieu aux Larmes?

 Je suis très assidument tout ce que fait Tardi, depuis quelques années (étant passé à côté d'Adèle Blanc Sec et autre ouvrages, bêtement et trop longtemps)
Celui ci est récent et c'est, clame l'auteur de partout, son dernier livre sur cette boucherie de 14/18, dans les entrailles de laquelle il trempe son encre rageuse depuis des décennies
Il résume plutôt bien la pensée de Tardi et son approche. 
Je confesse être resté plutôt indifférent au disque (son épouse chante, il lit des textes) qui accompagne le livre. Une question de style de musique peut être, sans remettre en cause l'intention
 Tardi est l'un des assez rares génies de la BD "à l'ancienne", et il reste hors mode. Il est fait pour le noir et blanc; ses livres en couleur me dérangent presque. La bichromie passe, mais pas plus. Exception quand ses livres sur la guerre sont si bien traités : Si je reste persuadé que le noir et blanc eut été encore plus puissant, Jean Luc Ruault fait un bon travail, sobre et collant totalement à l'intention affichée du dessinateur
 
 Les planches sans textes sont exceptionnelles, mais quand il parle, il parle. Beaucoup! Toutefois, j'aime sa narration alors ça ma va, et il apporte des choses différentes dans ses textes, sans doublon automatique avec le dessin
 
 
 Ce livre est du pur Tardi, avec une colère que l'ont sent viscérale, que les années n'ont pas estompé même si le choix de narration, et du narrateur en "balade", donne le sentiment d'une hargne plus "posée"
 Aux dessins,  voici quelqu'un qui a toujours beaucoup travaillé avec de la doc/référence photo, mais en intégrant toujours, et merveilleusement, tout ceci à son style
 Que vous ayez ses autres albums sur la guerre, ou pas, ce livre est à lire. Dernier assaut ou faux adieux, il est incontournable. Le personnage principal, narrateur, ressemble étrangement à Jacques Tardi, et l'association lecteur/auteur n'en est que plus fort, même quand il sauve sans le savoir un certain...oh et puis non, lisez le livre vous verrez
Livre de trop pour certains (cf article dans le dernier numéro du mag Zoo) c'est pour moi un excellent livre de synthèse sur le sujet 

Beaucoup pensent que Tardi sera à l'honneur en 2018, commémorations obligent. Je pense le contraire.
C'est un anar qui refuse les récupérations (il n'aimerait peut être même pas que cette entrée soit programmée ce jour ci) comme cette idée idiote qu'ils ont eu de vouloir lui donner la légion d'honneur, qu'il a bien sur refusé. Savaient t ils vraiment à qui ils envisageaient de la donner!?!!
Tardi, lui, réfléchit, et ce n'est pas (que) moi qui le dit

4 commentaires:

Franck Jammes a dit…

On pense ce qu'on veut de l'œuvre... Mais l'intégrité de l'homme n'est pas à remettre en question.

Philippe Cordier a dit…

et je trouve l'inverse valable également

Raph a dit…

Interessante ton analyse et qui contraste effectivement avec l'article de zoo.
Du coup ça me donne envie de le lire :)

Philippe Cordier a dit…

Si tu aimes Tardi j'ai du mal à voir comment tu ne peux pas accrocher à cette quintessence de son approche