Rechercher dans ce blog

lundi 21 novembre 2016

Une histoire de Ponts

 Amazing Spider-Man 121. Eté 1973. Les lecteurs de comics prennent une claque qui en perturbe encore beaucoup (auteurs et lecteurs) de nos jours: Gwen Stacy, l'amour de Peter Parker, meurt, tombant d'un pont dans le cadre d'un combat Spidey/ Bouffon
Scénario de Gerry Conway, dessins de Gil Kane et encrage de John Romita (+ son assistant de l'époque Tony Mortellaro)
Mais, question essentielle à votre équilibre et santé mentale : de quel pont est-elle tombée!!??
A priori, du Pont de Brooklyn
 Pourtant Spidey évoque le pont de Washington!!
 Stan Lee reconnaitra plus tard avoir mal supervisé cet épisode et ne pas avoir corrigé le texte de Conway alors que les dessins de Kane montrent bien le pont de Brooklyn
La preuve : voici le pont de Washington
 Et voici celui de Brooklyn (ils ne sont pas sur le même fleuve)
 Lorsqu''il revient, avec Busiek, sur ces évènements, Alex Ross est sans équivoque et dessine/peint bien le pont de Brooklyn
 On perçoit en petit, derrière, sur cette planche de Ross, un autre pont. Or seul celui de Brooklyn est à côté d'un autre pont. Il s'agit du pont de Manhattan, que voici
 Romita jr a eu à dessiner, lui aussi, cette séquence mythique (pas très bien d'ailleurs) et il pense bien à mettre cet autre pont visible
 Autre sujet/polémique, rapidement : beaucoup se sont longtemps demandés si Gwen ne serait pas morte uniquement du fait de la toile qui l'a stoppée dans sa chute. Il semblerait que si, comme en atteste le petit "snap" près de la nuque en case 4 de la page montrée au début de cette entrée. Jenkins (dessins de Buckingham) est de cet avis, faisant ainsi culpabiliser Peter des années plus tard
 Millar (dessins de Dodson) a tenté d’exorciser cela avec une remake de la scène, MJ prenant la place de Gwen
 Terminons sur de la technique; Je crois avoir cela en photocopie dans un carton mais je pique cette vue sur le net : le rough de Kane. J'ai beau ne pas être fana de cet auteur (je sais, c'est mal) il savait sacrément bien composer une page, simplement et efficacement

5 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Moi non plus, je ne suis pas fou de Kane (blasphème) mais lui reconnaît un talent et un apport énorme aux super-héros.

Par contre, les planches récentes se distinguent par leur infinie laideur : Entre les cadrages très serrés et les couleurs à rendre aveugle, comment réussir à lire des histoires avec pareil traitement ?

Impossible pour moi.

Philippe Cordier a dit…

la plus "récente" que je montre doit avoir 10 ans :) C'est pire depuis

Laurent Lefeuvre a dit…

IUUUURK !

Faute de conjugaison à mon commentaire : "(...)mais (je) lui reconnaiS(...)"

(Sinon, ça ne veut rien dire).

Franck Jammes a dit…

L'encreur avait juste le rough que tu as montré où bien Kane poussait un peu plus le dessin ?
(Il me semble que sur Micronauts, ses crayonnés étaient plus poussés.)

Philippe Cordier a dit…

non là c'est un exemple de rough de Kane, ensuite il crayonnait, mais je ne crois pas en avoir vu de ses crayonnés finis