Rechercher dans ce blog

mercredi 23 novembre 2016

Niourk sans couleur

 Quand il s'agit d'Olivier Vatine je suis faible. Très faible. D'une faiblesse qui me lasse moi même parfois. Pas fan de sf, j'ai quand même acheté son adaptation en 3 tomes du roman de Stefan Wul, Niourk. Superbe boulot. Belle mise en couleur de Vatine, aidé par sa femme puis également son fils (purée, je me souviens avoir reçu le faire part de naissance de son fils Arthur, et maintenant il est en âge d'aider son père!!!)
C'était beau en couleur

 Je voulais évidemment en voir plus. Je trouvais sur le net des recherches, des roughs (je pense en avoir montré ici dans le temps) et ce genre de chose qui me laissait imaginer un somptueux noir et blanc
 Seulement voilà, pour apprécier ce noir et blanc il fallait dépenser plus de 100€ par (grand) tome!! Trop cher pour moi
 Aujourd'hui, Ankama sort une intégrale en noir et blanc. Format normal certes, mais les 3 tomes en noir et blanc pour 30€, je (re) plonge. Un regret avec l'absence de bonus (réservés pour les livres luxueux cités?) mais tant pis, je ne boude pas mon plaisir; Qu'il est bon ce Vatine! Je suis fan depuis ses premiers livres, et même avant puisque j'aimais ses histoires dans des revues avant Delcourt.
 Il est toujours aussi fort. Ce qu'il perd, parfois, en niveau de détails il le compense par l'énergie de sa mise en scène
Je  regrette un peu aussi les bulles rectangulaires, mais c'est en train de devenir une norme j'ai l'impression. Et le lettrage pourrait faire plus manuel à mon goût
Que de belles pages...


 Sur le net il a mis, un temps, pas mal de photos et ca m'a prmis de vérifier certaines choses....
 il encre au pitt pen, des sortes de feutres à pointe dure, que l'on trouve plus ou moins fins
J'aimerais le voir encrer à la plume ou au pinceau, mais il est super habile avec ces feutres (qui collent bien à l'esprit sf)
 Si je pense qu'il utilise l'ordi (probablement pour la mise en forme de masses, d'immeubles, de perspectives...et il encre ensuite dessus) il a encore un côté très artisanal qui me plait
Je crois qu'il imprime ses roughs (qui doivent donc comprendre ces quelques aspects ordi aussi) en bleus, et encre dessus. On peut percevoir des touches de feutre blanc/retouches...Intéressant


 Il a mis sur le net une carte de ses influences. Certaines sont ultra évidentes (Otomo, Mignola, Frazetta...) d'autres moins, mais j'aime toujours voir "qui se cache derrière les dessinateurs que j'apprécie"
 Je tacherai de faire une entrée sur le série qu'il co gère en ce moment avec Trondheim, et qu'il dessine partiellement, Infinity 8, quand j'en aurai lu assez pour mieux juger

5 commentaires:

Plumoc a dit…

Il corrige sacrément au blanc, Vatine,j'aurais pas cru! Il corrige d'ailleurs beaucoup pour quelqu'un qui encre au stylo ou au feutre . C'est curieux.

Lionel Garcia a dit…

Je n'ai jamais lu Stefan Wul. L'adaptation est elle réussie? Que valent les romans de l'auteur?

La dernière chose que j'ai vue de Vatine, c'est l'édition anniversaire d'Aquablue 10 avec son story board et les crayonnés de Siro. Je suis très curieux de son projet comic avec Trondheim. J'attendrai donc avec impatience tes commentaires.

En intégrales noir et blanc, tu as les magnifiques compilations du Marquis d'Anaon et de Messire Guillaume de Mathieu Bonhomme au dessin. Et beaucoup plus vieux, TORPEDO, un régal...

Philippe Cordier a dit…

D'accord avec toi Plumoc, c'est probablement une habitude car j'ai eu une planche de Galère Balnéaire avec plein de blanc, sur travail à l'encre et du coup il a du garder cette habitude de se lâcher et de corriger
Lionel oui j'ai du Bonhomme en noir et blanc, c'est superbe, j'ai aussi la grosse intégrale Bernet en noir et blanc et je conseille aussi tous les livres noir et blanc de Manfrafina

Lionel Garcia a dit…

Mandrafina ! Un autre virtuose du noir et blanc. Un régal graphique empreint d'un humour souvent réjouissant et acerbe.

Philippe Cordier a dit…

L'intégrale spaghetti brothers est encore plus grosse que celle de torpedo.