Rechercher dans ce blog

vendredi 25 novembre 2016

Mephisto

 Puisque son fils sera le prochain président US, une entrée sur Mephisto est naturelle
J'ai vu, sur le net, cette image d'une statue qui me semblait familière; mais c'est parce qu’elle reproduit très fidèlement un superbe dessin de John Buscema!
 dessin qui prend de l'ampleur en noir et blanc bien sur (quel coup de pinceau!!!)
 Je ne me suis jamais vraiment intéressé à ce personnage. Probablement pour plein de raisons, l'une d'elles étant le traitement assez ridicule qu'il avait le plus souvent à mes yeux, comme lors de l'une de mes premières rencontres avec lui, à l'occasion de ce RCM Lug
Scénario (sans intérêt, de mémoire) de Milgrom, dessins non inspirés de Big John, et encrage assez fade de Wiacek
 
 Un personnage de cette ampleur potentielle doit être traité en "bigger than life". Là c'était une sorte d'humanisation du personnage (encore une fois je le fais de mémoire, sans avoir relu le récit) J'ai souvenir de scènes totalement stupides, même pour des yeux d'ado
 
 Le coup de grâce, peut être, fut ma lecture du Gant de l'infini (acheté pour tenter de redécouvrir Perez malgré le thème et Starlin) Et voir Mephisto tout petit face à Thanos a fini de l'achever pour moi
 Une lueur d'espoir au milieu de tout cela avecle  très beau GN Triumph and Torment de Stern/Mignola/Badger (réédité récemment en vf). Stern le traite enfin avec classe et grandeur, et Mignola comprend qu'il faut ,pour qu'il fonctionne, le mettre dans l'ombre
 Magnifique
 Quesada lui fera plus tard jouer le très controversé rôle du Deus Ex Machina qui efface le mariage de Peter et MJ. Il lui conserve cet aspect relativement humain qui amoindri son aura
 on voit alors qu'il est capable de prendre toutes les apparences (logique cela dit)
 Ceci qui nous amène à ce qui est, de très loin, pour moi sa meilleure représentation, celle de Nocenti/Romita Jr/Williamson. Oui je sais on y revient toujours, mais c'est justifié
Là c'est Mephisto, sous une forme...différente, embrassant une autre sorte de diable
 Romita Jr propose à Nocenti de représenter Mephisto moins comme une sorte d'humain hybride que comme un démon. Et ça fonctionne
 Ca c’est le diable!! C'est pas ainsi qu'il irait embrassait Rogue/Malicia comme un benêt (cf le RCM évoqué)
 Ajoutons là dessus la bonne idée du duo Nocenti/JRjr de donner un fils à ce démon, Blackheart, et nous avons des scènes jouissives, enfin dignes d'un tel personnage
 Le côté enfer dans sa dimension non symbolique (les gars vont vraiment chez Mephisto dans le run de DD) ne me parle pas a priori mais le traitement de la scénariste et du dessinateur sur la fin de ce mythique run de DD m'a emballé, presque autant que sa partie urbaine. Preuve qu'il n'y a en effet pas de mauvais personnages, mais juste des créateurs qui peuvent ne pas savoir les gérer
Attention, je suis très loin d'avoir lu/vu tout ce qui fut fait avec Mephisto (et je ne parle même pas d'années récentes au sujet desquelles je suis totalement ignare) donc si vous avez connaissance de versions, scénar ou dessins, intéressantes...je suis curieux

8 commentaires:

Francis a dit…

La version du Mephisto que je préfère, ça doit être de Buscema dans Silver Surfer #3 (avec l'encrage de Sinnott si je ne m'abuse).
Et il y a également la version de Neal Adams dans un épisode de Thor.

Philippe Cordier a dit…

je ne connais aucune des deux mais j'imagine que la Big John n'est pas loin de celle montrée ici. Oldies but goodies

Lionel Garcia a dit…

J'aime beaucoup le Méphisto de Romita Jr. Mais je ne peux pas en dire autant du fiston.

Le Méphisto de Quesada dans One More Day ne me déplaisait pas. Son travail sur la chevelure du personnage et l'ombre omniprésente dans les scènes où il apparaissait lui donnait un attrait particulier. Je trouvais intéressante l'idée d'avoir un diable marchandant le bonheur des " petites gens".

On s'éloignait un peu des combats où Méphisto convoite la puissance d'un Surfer ou autre mutant. Il y avait du coup, un coté pathétique, voire, dérisoire, au personnage qui me le rendait attrayant. Idem pour le rôle de Méphisto aux cotés de Thanos. Son rôle de mauvais conseiller me plaisait énormément. Mais c'est vrai que le personnage sous le trait de Mignola exhale la malignité.

Philippe Cordier a dit…

Sur Quesada je ne sais pas, déjà je n'aimais pas la tournure que commençait à prendre son dessin (récup de photos, ultra déatils...) et l'idée était tellement étrange et facile (hop, on efface tout...) que je n'ai pas apprécié grand chose

Franck Jammes a dit…

Mephisto vaut pour les épisodes du Surfeur (ceux de Buscema et ceux de Mitton). Il apparaît effectivement dans une histoire de Thor où le dieu du tonnerre est banni aux enfers (sous les traits de Loki), en dehors de ce contexte, ... Bof !

Philippe Cordier a dit…

La fin du run DD Nocenti/JRjr l'utilise admirablement.

Anonyme a dit…

Mais n'est ce pas le propre des grandes sagas Marvel de nous tenir en haleine pendant cent pages et de conclure en effaçant tout d'un trait en trois pages (style je vous renvoie à votre réalité et vous n'aurez plus que le souvenir que ce n'était qu'un rêve )Autant ça passait quand je lisais les Défenseurs à 8 ans (mais ça m'énervait déjà en mode "tout ça pour ça !")mais j'ai du me faire avoir une fois de trop sur une énième saga cosmique type "infinite wars of cosmic gauntlet of death" à 15 ans et j'ai décroché de tout...les grandes "sagas" actuelles fonctionnent bien sur le même principe, non ? Bref, à chaque époque, on nous ressort les mêmes ficelles (du coup, peut on vraiment critiquer ces nouvelles sagas par rapport à celles que l'on a aimé enfant...?)

Philippe Cordier a dit…

On ne peut guère critiquer le principe, mais plus la forme pour le coup car on est limite foutage de gueule avec ce très pratique mephisto qui efface tout pour éviter d’avoir à gérer un divorce (oh le scandale, un divorce!!) Je préfère presque un Byrne qui faisait se réveiller She Hulk en sursaut avec "tout ceci n'était qu'un rêve",c'était plus assumé
Pour les sagas je suis du même avis, et j'ai passé l'âge, surtout depuis des années où les 2 grands nous en pondent une par an en automatique. Ca casse la magie de la chose