Rechercher dans ce blog

mardi 12 janvier 2021

UXM 231

 



Ce vieil épisode des Uncanny X-Men est intéressant, pas seulement parce qu'il date de la période où j'étais à fond sur le titre en singles vo, mais parce que c'était l'un des fill ins du grand Rick Leonardi

Leonardi ne faisait alors que ça, du "bouche trou". Il explique qu'il était jeune, sans femme ni enfant et faisait un peu comme Paul Smith : un épisode, des voyages jusqu'à épuisement de l'argent, un épisode...

Du grand Claremont (cf la scène "quotidienne" de la page ci dessous), du très grand Leonardi et du grand Dan Green




Claremont jouait d'une original tension sexuelle entre Malicia et Colossus (quel duo détonnant!)


Leonardi fut, pour moi, le meilleure dessinateur du personnage (presque devant,  hérésie, Byrne)

Il y a la magnifique mini série MCP scénarisée par Nocenti et encrée par Russel mais rien que les fill ins mutants étaient déjà bien

La pleine page d'intro de ce 231 était d'enfer

la version que j'ai, et préfère, en comics


la version nettoyée, des rééditions, trop propre à mon goût

et...l'original


Leonardi a souvent tendance a "gonfler" ses perso, mais avec Piotr ça colle

Et l'illue du duo que je préfère, tirée d'un Marvel Fanfare



15 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Pour moi, Silvestri, Paul Smith et Arthur Adams égalaient Byrne et Leonardi pour le géant russe.

Un sul truc me gênait, chez Leonardi ! les visages, aux nez, lèvres, mentons un poil trop cartoony pour le gamin de 12 ans que j'étais à cette époque (bénie).

Leonardi reste, un peu comme Kirby, un dessinateur que j'adorais LIRE, bien avant de comprendre qu'il était - à mon insu - un de mes préférés.

À cette même description, ajoutons l'excellent Brett Blevins !

Philippe Cordier a dit…

l'ado que j'étais trouvait les perso de Leonardi trop gros, baudruches même, mais j'appréciais la fluidité et la puissance
Par contre j'avais une très grosse réticence pour Blevins qui ne dessinait, pour moi, que des gamins, même pour les adultes
Et ensuite j'ai adoré son travail

Lionel a dit…

Belle liste ! Mine de rien, l'époque comptait des artistes aux styles vraiment différents et pourtant quel plaisir.

Je ne sais pas si l'artiste ci-dessous a mis en scène Colossus mais très joli dessin, à mes yeux.

https://www.comicartfans.com/gallerypiece.asp?piece=1494602

Philippe Cordier a dit…

Young est, avec ce dessin, dans mon melting pot qui commence à bien dater
http://philcordier.blogspot.com/2013/11/colossus.html

Frédéric Steinmetz a dit…

Ce que j'adore avec les scanns d'originaux, c'est d'observer les retouches, comme celles sur Illyana, qui semblait avoir un look un peu différent à l'origine.
Et Leonardi fait parti de ces dessinateurs dont le style (les visages surtout) me gênait un peu à l'époque, mais rapidement, je me suis rendu compte de son incroyable dynamisme, et de perdonnages très expressifs dans leurs attitudes (ici, Colossus qui fait la vaisselle)

Philippe Cordier a dit…

l'une des raisons d'être de ce blog, pour moi, est de dénicher ce genre de scans

Même aujourd'hui Leonardi semble "pataud" dans son approche, avec assez peu de cases en plus par pages, on se dit que ca va être chaud pour autre chose que de l'action, et non, il est subtil en plus le gars, comme ici avec la vaisselle en effet

Fletcher Arrowsmith a dit…

Comme vous les copains. J'ai appris à apprécier Rick Leonardi, loin d'être un de mes dessinateurs préférés à l'époque surtout quand il intervenait sur mes X-Men (oui c'était les miens). Et puis est venu Spider-Man 2099 et puis j'ai grandi et puis j'ai compris. Maintenant quand on a 13ans et que l'on voit des dessins de Lenoardi encrés par Kent Williams (UXM 252) et bien oui j'ai fui....

J'aime bien ce numéro dans la lignée de ce que Chris Claremont savait faire quand il mettait les émotions des personnages en avant. Rick Leonardi capte le côté ours au grand coeur de Piotr, peut être en effet plus que d'autres dessinateurs émérites de la franchise.

Philippe Cordier a dit…

Il ne m'a vraiment pas fait fuir, même ado, mais alors le coup de l'encrage de Williams là quand même j'ai bien eu peur en ouvrant :)

Frédéric Steinmetz a dit…

Attention à ne pas confondre Kent Williams, artiste peintre de Blood ou Wolverine & Havok, avec l'encreur Keith Williams, qui oeuvra aux côtés de Byrne, Bob Hall sur Fatalis Imperator, où encore avec Leonardi sur l'épisode avec les Reavers.

Philippe Cordier a dit…

non non là c'est bien Kent, en full mode Sienkiewicz
https://www.comicartfans.com/gallerypiece.asp?piece=27119

Frédéric Steinmetz a dit…

Ha oui !! Mince !! C'est moi qui ait confondu !!! :D :D
(j'aurais dû poster ce message en anonyme ! :D :D)

Frédéric Steinmetz a dit…

(et je découvre ici l'incroyable version n&b !!!)

Fletcher Arrowsmith a dit…

D'ailleurs, Fred, si cela ne te dérange pas, je souhaiterais t'emprunter l'anecdote sur Leonardi (fill in, beaucoup de voyages) dans le cadre d'un article que je prépare pour top comics sur les œuvres de Rick Leonardi.

Philippe Cordier a dit…

tu parles pas plutôt de l'anecdote que je mets dans l'entrée, en le comparant à Paul Smith? Je ne parviens pas à en retrouver la source mais je sais que c'est de première main et que c'est Leonardi lui même qui l'évoquait pour cette partie de sa vie
Et si tu as besoin d'illues j'ai 32 entrées :)
https://philcordier.blogspot.com/search/label/leonardi

Fletcher Arrowsmith a dit…

Merci.