Rechercher dans ce blog

mercredi 28 avril 2010

Alfonso Font


Alfonso Font est un Espagnol de génie, au même titre qu'un Jordi Bernet, et pas mal d'autres moins connus.
Sa carrière est très importante et la France n'en a eu que des bribes
Le mois dernier les éditions Clair de Lune ont sorti ce pavé petit format du cultissime perso italien Tex
Ne vous fiez pas à la couv qui n'est pas de lui. A l'intérieur c'est 316 planches de bonheur en noir et blanc


Comme Bernet et les autres "Maitres latinos " (Mandrafina, Mastantuono...) il a une narration limpide, un trait solide, un encrage vivant, un rendu expressif, et sait tout dessiner. Un bonheur.
Exemples d'intérieurs de Tex (celui ci ou d'autres faits avant)


Là, on quitte Tex, pour donner un coup d'oeil à ce qu'il sait faire d'autres, toujours dans le clair obscur




Pour finir, voilà ce que le bonhomme est capable de faire en couv couleurs, en nous titillant "à l'espagnol" au passage




El Maestro himself

J'oubliais... si les idoles de vos idoles sont vos idoles, et que vous êtes fans d'un certain Klaus J, vous pouvez foncer :-)

5 commentaires:

Ben BASSO a dit…

Ah oui, excellent. Merci pour la découverte !

Philippe Cordier a dit…

de rien
Et ca effleure à peine le talent du Monsieur

Cap A a dit…

Alfonso Font est un très grand dessinateur, malheureusemnt méconnu par le public francophone. En plus c'est un vrai gentleman, un artiste comme il y en a peu, un gars d'une gentillesse extrème. Il vient, pour info, de sortir une nouvelle BD chez Gléant (tome 2 à paraître en juin). Ses prestations sur Tex Willer sont juste "WOW". une de ses aventures de Tex fut aussi publiée dans la collection Semic, à côté d'artistes comme Bernet, Kubert, Colin Wilson et José Ortiz (un autre dessinateur espagnol que je tiens en très haute estime).

Philippe Cordier a dit…

Yes Chez Glenat c'est Heloise de Montfort Plus classique dans le trait (et scenar de Marazano) moins de pages et en couleurs C'est bien moins spectaculaire que Tex, mais sympa
Le Tex de semic avait l'avantage d'être en grand format. Celui ci est plus petit mais, pour moi, graphiquement encore supérieur

Franck Jammes a dit…

J'ai découvert Font dans Pif Gadget avec Sandberg, père et fils (un polar social et transgénérationnel) et les Robinson de la Terre (une collision entre la Guerre des étoiles et la Guerre du feu, bien avant Yor, chasseur du futur. Le Prisonnier des étoiles était un récit de SF intéressant et la série Taxi, un polar écolo, était sympa. Je recommande aussi Clarke et Kubrick, trois albums de SF parodique mettant en scène deux losers sympathiques...