Rechercher dans ce blog

vendredi 23 avril 2010

Panosian, ou la chenille devenue papillon

Dan Panosian fut longtemps, avec Art Thibert (de ses débuts) le symbole de l'encrage que je n'aime pas : rapide mais assez mal maitrisé, cassant et mal fini, et en pleine mode des hachures inutiles...
Bref, pas d'intérêt à revenir dessus. Sauf que le gars s'est mis au dessin, a amélioré son encrage, levé le pied sur le culturisme qu'il a remplacé par des cessions de "drink and draw" avec des potes (dont Pearson, Steelfreeze...) et l'émulation a jouée. Il est aujourd'hui très intéressant, tant au dessin qu'à l'encre
Un aperçu
De l'illu et du design



Même ses recherches ont de la gueule


Il a fait des pages de Sabertooth carrément pas mal


Il a quelques pages sur le Fleau dans le numéro actuel de Panini d'Astonishing X-Men, mais son actu récente US est X factor, et le dessin est bien dynamique avec pas mal de textures à l'encre...




Côté effets de matière à l'encre, il lorgne clairement plus vers Janson que vers son pote Townsend, ce qui ne me déplait pas bien sur. A propos de Townsend...bientôt...

4 commentaires:

laurent Sieurac a dit…

Yep,

Une vrai évolution et des planches vraiment très sympa notamment sur son X-Factor forever!

Ben BASSO a dit…

Il poste régulièrement sur deviantART et c'est chaque fois un vrai plaisir pour les mirettes.
Il racontait dernièrement combien ça lui apportait de participer à des ateliers de nus et de dessiner des modèles vivants en général. Que ça lui avait changé sa manière de concevoir le dessin. C'est un article très intéressant, faut que je retrouve le lien. Mais sinon, file voir sur son compte deviantART, il y tient un blog aussi.

raf a dit…

entièrement d'accord, c'était le type même de dessinateur que je n'aimais pas (années 90) et que je trouve actuellement métamorphosé sur les planches d' x-factor que j'ai pu voir(je ne sais pas ce que vaut d'ailleurs la série côté scénario)

Philippe Cordier a dit…

pas lu encore
mais c'est Louise Simonson au scénar je crois (ex Louise Jones du temps où elle était editor) donc j'imagine que c'est old school au bon sens du terme (mini nostalgie + solide, rigueur, et pas décompressé)