Rechercher dans ce blog

lundi 20 avril 2015

DD tire la couv

Pour cause de vacances loin d'un ordi cette semaine (mais je regarderai d'éventuels commentaires sur le téléphone/ accro oblige) j'ai programmé une entrée light
J'ai voulu, ne me demandez pas pourquoi, mettre une dizaine de couv très importantes (pour moi) du run de Daredevil. Dur de sélectionner, et j'ai choisi de mettre 3 couv par 3 de mes auteurs majeurs, puis 3 couv marquantes mais hors compèt car de la main d'auteurs pas vraiment liés au personnage

Frank Miller/ Klaus Janson
 
 
 David Mazzucchelli
 
 
 John Romita Jr/ Al Williamson
 
 
 Hors compétition:
Barry W Smith
 (1 seul épisode, pas celui de cette couv, le 236, mais quel épisode!)
 Rick Léonardi/ Al Williamson 
(deux épisodes ouvrant royalement le chemin pour l'arrivée de Romita Jr)
 Je ne sais pas pourquoi j'ai toujours aimé ce dessin encadré de perso rétros par Romita père
Je me souviens avoir été très surpris en découvrant qui avait encré ce dessin
Walter Simonson/ Bill Sienkiewicz

7 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Je partage tellement ton choix que j'ai récemment acheté les singles avec les couv de Mazzucchelli et celle de Barry Windsor Smith.

J'aimerais bien lire l'épisode avec la rencontre DD/Wolvie par Leonardi (squeezé en France).

Bonnes vacances !

Philippe Cordier a dit…

Le scenar de la rencontre est un peu anecdotique mais les dessins sont top

Laurent Pelloussat a dit…

Excellent choix. Et dire que le #231 est le tout premier comic que j'ai acheté en VO. Bonne pioche !

Pour info, juste pour la jouer tatillon, Barry W Smith a dessiné 4 autres N° de Daredevil (50, 51, 52, 83), alors encré par les pionniers Johnny Craig et Bill Everett.

Bonnes vacances

Philippe Cordier a dit…

Merci
mais mon inconscient précise que, pour lui, ces 4 num sont l oeuvre de Barry W Kirby. Smith n en a dessiné qu un :)

Philippe Cordier a dit…

Et le 231 est le seul que j ai en double, avec un exemplaire quasi décomposé tjs ds ma voiture.

Lionel Garcia a dit…

Très belle sélection. J'ai encore en mémoire l'épisode FOG qui voit le suicide d'Heather Glenn. Je me souviendrai toujours de l'image de son corps pendu et de Matt Murdock décomposé en second plan. Un très bel exemple de ce que peut apporter le comic-book dans l'humanisation d'un personnage. Et le travail de Mazzuchelli sur les trames liées au brouillard était un véritable bijou d'ambiance.

Philippe Cordier a dit…

Oui le mazz a explosé avec Miller mais il a rodé son trait de belle manière avec O Neil dont ce sublime episode