Rechercher dans ce blog

mercredi 15 juin 2016

Il se trame quelque chose?

 Ce dessin a t il retenu votre attention/oeil?
Et bien il me permet de parler de ...trames (désolé)
Byrne a utilisé, certes peu mais bien, le duo shade (ou duo tone), ce papier contenant en ses fibres une trame qui ne se révèle qu'avec un produit appliqué au pinceau. Il permet les effets de muscles fins et, surtout, de "flou" à travers la vitre.Tout comme le zip a tone, trame coupée et collée sur la planche originale, ces techniques disparaissent, pouvant être assez facilement simulées sur ordi
Restent de beaux originaux, anciens, à regarder
Ici Janson, pour donner un aspect réaliste au dessin de Miller, utilise beaucoup ce papier
 Dans la version publiée le dessin central fut, avec justesse, laissé en noir et blanc, et ce duo tone donne ainsi l'aspect photo de journal
 Quand il bossait sur la très bonne série Namor, Byrne a beaucoup usé de ce type de papier. Il montrait régulièrement des étapes. On voit à quel point son dessin au pinceau est alors pensé pour la trame à venir
 
 On perd à l'impression couleur
 Byrne encore, sur cette superbe page 
Les effets du duo tone sont un peu plus légers mais ont tendance à presque disparaitre à la publication. Dans la marge à droite il demande à la coloriste de ne pas mettre en avant le "message subliminal". Il n'est en effet quasi plus visible à la couleur mais saurez vous le trouver dans le noir et blanc? (il n'est pas trop dur à traquer)
 

6 commentaires:

Laurent Sieurac a dit…

Buy this book ;)

Philippe Cordier a dit…

à ton âge tu as encore de bons yeux :)

Laurent Lefeuvre a dit…

Marrant !

Les messages subliminaux pourraient faire l'objet d'une entrée !
(si ça t'inspire, évidemment).

Il fallait le voir, quand même (aux pieds de Wyatt). J'ai dû zoomer.

Sinon, je ne suis pas fan de la façon dont Byrne utilisait ce procédé, surtout dans Mis Hulk et Namor. Je trouve que ça donnait un cachet faussement moderne au rendu final, et donnait surtout un aspect "photocopie" ou "fax" aux planches.

En soi, cette idée de trame industrielle colle bien à l'univers très urbain de sa version de Namor, et trouvait sa raison. Mais pour traiter les courbes de Miss Hulk, c'est moins judicieux. Sans doute avait-il ses raisons de procéder ainsi (se passer d'encreur et aller toujours plus vite ?), mais c'est cette technique qui m'a éloigné de lui.

Sur la planche de la Chose, par contre, ça passe très bien (peut-être parce qu'on ne sent pas l'effet). Belle énergie pour une page-titre, seulement atténuée par le Wyatt Wingfoot au second plan, en mode automatique.

Chez Janson, en revanche, je trouve que le duo-tone ça a toujours apporté quelque chose.

Peut-être parce qu'il ne l'utilisait pas pour le gadget, ni pour gagner du temps, mais au contraire parce que ce temps supplémentaire passé apportait un vrai plus.

Philippe Cordier a dit…

Pour Janson on est d'accord c'est clairement un outil maitrisé et pensé en amont
Je peux comprendre ton point de vue sur Miss Hulk, mais alors je ne le partage pas sur Namor car, étonnamment, j'avais un ressenti opposé à celui que tu donnes de cachet faussement moderne,j'appréciais au contraire un effet old school qui me parlait beaucoup (et me ravissait par moment, comme la scène de piscine déjà évoquée)
Et en + ce papier se prêtait très bien à l'impression "papier journal" de lépoque

artemus dada a dit…

Belle entrée.

Je ne sais pas si Dan Panosian utilise l'ordinateur ou pas, mais ses travaux récents font grand usage des trames.
Moi j'aime beaucoup le rendu que ça donne, je ne sais pas pourquoi mais un dessin avec ce procédé va toujours attirer mon regard.

[-_ô]

Philippe Cordier a dit…

Pareil. Panosian est un excellent technicien de l'encrage et ses jeux de trames sont extra