Rechercher dans ce blog

vendredi 10 juin 2016

Ne pas se passer d'encre

 
 Il y a bien des années Marvel a tenté, à plusieurs reprises, d'imprimer des comics à partir du crayonné, sans encrage. Ce fut souvent une catastrophe, la technologie ne permettant pas alors ce qu'elle permet aujourd'hui
Le dernier épisode du court run de Stern/ Byrne sur Captain America fut ainsi imprimé directement, sans encrage
Sachant cela, Byrne a poussé un maximum ses crayonné (un temps passé, et payé, supplémentaire qui annule l'éventuel intérêt financier de se passer d'encreur)
Au crayon c'est plutôt beau
 
 Mais le rendu imprimé est moyen, le trait étant clairement fin, fragilisé par l'absence d'encrage,même si Byrne a pris soin "d'encrer au crayon" en jouant de l'épaisseur de son trait
 Que l'on aime ou pas Rubinstein, le reste du run, encré par ses soins, avait une autre puissance
 On n'est pas hors sujet car on reste sur Cap, mais voilà l'intérêt d'un vrai encrage  : Janson n'a pas assez encré Cowan, alors que la combo est top : Cowan a une patate au crayonné terrible, que Janson conserve au pinceau
 
 Restons sur du crayonné "maltraité". Je n’étais pas fana des rendus aero de Zimelman sur les couv du Punisher, mais maintenant que je découvre le crayonné d'origine de Zeck je regrette encore plus de ne pas avoir vu ces couv a minima encrées correctement
 
 
 
 Zeck se mettait rarement en couleur lui même mais j'ai souvenir de ce beau rendu sur un collectif hommage à Arzach/Moebius
 Encrer n'est pas toujours la panacée, la preuve avec ce même Zeck , au crayonné non poussé, saccagé par un McLeod en mode Image qui en fait des tonnes, sans intérêt (l'époque le voulait, malheureusement)

10 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Très intéressant.
J'ignorais que Byrne eût crayonné les pages de Captain America, sans encrage !

Étonnant !

Le boulot de Rubinstein sur ce run est mon préféré du bonhomme.

Pour le Punisher de Zeck, il y a dans son dessin une manière de représenter les modelés, notamment dans les muscles, les ombres portées, qui donnent ce réalisme stylisé à la Wrightson. Autant traduire (comme toi) : Quel dommage qu'il n'y ait pas de version encrée !

Ceci dit, et même si je n'ai pas pu en trouver la trace sur le net, je suis à peu près certain que la couv du n° 5 de la mini-série (que tu montres), a fait l'objet d'une version encrée, utilisée en couverture d'un vieux Scarce des années 80.

Ça te dit quelque chose ?

(Je n'en ai jamais vu qu'une petite repro, il y a longtemps, reproduite dans un n° de Circus, vers 1986, je dirais).

Philippe Cordier a dit…

ca ne me dit rien
par contre la couv Scarce que tu cites est un dessin (qui me fascinait à l'époque)fait à un bar, pendant une itw avec les gars de Scarce. Inspirée peut être, mais "rien à voir"
http://4.bp.blogspot.com/_zCsAtksGb0M/TU1_DtgYWPI/AAAAAAAAFnE/o0BpY4tnTS4/s1600/11.jpg

Laurent Lefeuvre a dit…

C'est tout à fait ça !

Vu il y a une trentaine d'années, sur l'étal d'un bouquiniste, c'était dans mon souvenir la version encrée du n° 5.

Bien joué, Phil !

Philippe Cordier a dit…

J'ai découvert cette couv, un peu après sa sortie mais guère, je devais avoir dans les 15 ans max et le fait qu'un gars du calibre de Zeck fasse une couv "juste pour un zine" me fascinait presque autant que le dessin lui même

Franck Jammes a dit…

S'amuser à faire des aplats noirs au crayon !
C'est bien une idée d'exécutif.

Philippe Cordier a dit…

ou en tout cas de gars qui pensent que ne pas payer d'encreur est une idée de génie!



des exécutifs donc :)

Giulia Jones a dit…

Une question, m'sieur Cordier : les 2 mini-séries de Nathaniel Dusk étaient-elles prévues au crayon par Gene Colan, ou cela vient-il de la même "envie" chez DC ?

Philippe Cordier a dit…

pour ce titre précis j'ai un doute, mais je pense que c'était son souhait, étant donné qu'être reproduit direct en crayonnés a toujours été ce qu'il voulait (mais il évoquait son ravissement pour les publications sans couleurs)
Colan est un cas à part, si dur à encrer, et il passait tant de temps avec son plat de crayon qu'on peut comprendre ce souhait (même si rien ne vaut Palmer sur Colan)

Lionel Garcia a dit…

Si je me souviens bien, John Romita Jr déclarait dans un entretien à Comic Box, qu'il préparait une série personnelle qui serait réalisée sans encrage. La chose n'intéresse donc pas que les éditeurs en quête d'économie... Des infos sur le sujet?

Philippe Cordier a dit…

elle intéresse aussi les auteurs qui savent pouvoir maîtriser le process (couleur et impression)
C'est le projet dont je parle de temps en temps et qu'il évoque depuis des années : Shmuggy and Bimbo co scénarisé par Chaykin, basé sur 2 p'tites frappes New Yorkaises que son père à connu
Je ne sais plus s'il ma'a dit s'il y aurait ou pas de la couleur mais le crayonné est très poussé et réhaussé de crayon gras
Ca va être une tuerie