Rechercher dans ce blog

lundi 22 mai 2017

Un americain à Lyon

 A l'occasion d'un rangement de garage j'ai retrouvé quelques rares photos de 1998, date à laquelle un certain John Romita Jr est venu sur un festival à Lyon, dans l'organisation duquel je me trouvais alors, avec quelques copains
Que de merveilleux souvenirs!
Sur la photo ci dessus, il y a de grands disparus : le meilleur lettreur du monde, Remy Bordelet, Felix Molinari et Dupa
Ils sont entourés de notre américain en vadrouille, de Bob De Groot, Michel Rodrigue, Jean-Yves Miton et Ciro Tota
Il y avait de superbes expo au Musée d'Art Contemporain de Lyon, avec plus d'artistes que n'en montre ma photo
L'un des grands auteurs Metal Hurlant par exemple, Philippe Druillet (même si je n'apprécie pas son travail les planches étaient impressionnantes, et le Monsieur aussi
 Tout le monde se plia à l'exercice d'un grand dessin sur les murs du musée, près de leur expo
En voici 4
JC Mézières
 Ciro Tota
 JY Mitton en fit 2, dont celui ci, daté de l'année suivante pour cause de proximité avec ses planches d'anticipation ("Demain les Monstres")
 Je termine bien sur avec l'invité d'outre Atlantique
 Il y en a eu des anecdotes, et des faits marquants (1ère rencontre avec un p'tit gars qui venait de lancer un mag sur les comics, Xavier Fournier, papotage rapide avec le regretté Hubert-Cleet Boris-Mounier..)
C'était bien, et on était jeunes

11 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Ah oui !
D'ailleurs, le lendemain, les journaux avaient titré sur :

"Un mystérieux jeune homme, déguisé en le super héros Daredevil, pénètre dans le Musée la nuit dernière, pour découper le mur figurant un dessin de Spider-Man, à l'aide d'un marteau piqueur" (Les photos les plus cocasses, extraites des caméras de sécurité à l'intérieur).

Mazette ! Quels souvenirs !

JP Nguyen a dit…

J'étais allé à cet expo, et je t'avais croisé dans les allées, on ne se connaissait pas, à l'époque.
Ce n'est que des années plus tard, lors d'un apéro Scarce, que tu as raconté une anecdote qui m'a permis d'être sûr (une conversation avec un auteur qui observait les planches de JR JR et prenait des notes en catimini, histoire de ne pas avoir de soucis avec les avocats amerloques...)

Laurent Lefeuvre a dit…

À propos de JP Nguyen, il vient de publier ce matin-même une sélection personnelle et passionnante de 5 épisode de Daredevil sur le site de Bruce Lit :

http://www.brucetringale.com/cinq-nuances-de-rouge/

(je le dis car il est sans doute trop discret pour le faire lui-même).

Philippe Cordier a dit…

Laurent tu plaisantes (hein?) mais nombreux étaient les gars à pleurer (dont moi) à l'idée que le musée allait très probablement détruire les murs provisoires avec tous ces dessins (s'en foutait un peu de la BD les gars du musée)
JP l'auteur en question était justement Druillet :)
Je file voir ton lien

Laurent Lefeuvre a dit…

Je plaisante toujours.
Je suis la mauvais foi incarnée, tu le sais bien !

Philippe Cordier a dit…

mais je l'aurais bien fait, il m'hypnotisait ce Spider géant

RDB a dit…

Belle brochette en effet !

J'ai aussi la nostalgie du festival de la BD de Clermont-Ferrand où je me rendais chaque année en Septembre, et qui a périclité pour des querelles d'égos (et de subventions). Les associations qui organisaient tout se sont disputées, la mairie n'écoutant que son courage (qui ne lui disait rien) a refusé de jouer les médiateurs, et tout le monde a plié les gaules. A l'époque, on avait des dédicaces dessinées sur feuille volante gratos, et des merveilles (Juillard, Chauzy, Warnauts et Raives, Chéret, Piroton, Dodier...) !

Je suis un peu surpris (même si je reconnais que son oeuvre n'est pas facile) que tu n'aimes pas Druillet. Mais voilà un type immense et incroyablement gentil et cool : ça reste l'artiste qui m'a le plus impressionné. Je conserve pieusement, comme des reliques sacrées, mes trois tomes de "Salammbô" (un dessin pour chacun... Au stylo-bille), et le temps qu'il a pris pour examiner mes crobards, me donner des conseils, échanger, le plus simplement du monde. J'étais tremblant comme une feuille au début (c'est un colosse, les doigts pleins de baguouzes bizarres, en cuir noir : on dirait qu'il sort d'une de ses planches), mais respect.

Il n'y a (à ma connaissance) jamais eu de ricains à Clermont-BD. J'y ai croisé Mitton (un mauvais souvenir : il refusait catégoriquement de signer des n° de "Titans" avec son "Mikros". Pas compris.). Par contre, quelques années, j'ai approché Goran Parlov à Grenoble et c'était rock'n'roll (arrivé en retard, passablement éméché, mais malgré tout enchaînant les dessins super-classes à une allure dingue pendant deux heures... Puis il s'est levé en disant qu'il allait aux WC, et ne s'est plus montré : j'étais bien dégoûté parce qu'il n'y avait plus que deux mecs devant moi dans la file et je n'ai jamais eu mon dessin de Psylocke dans mon HC "5 Ronin").

Philippe Cordier a dit…

Tout ce que tu dis sur Druillet est vrai. Et même plus
Je ne l'ai côtoyé qu'à cette occasion, en 98, mais il était plus qu'abordable, sympa, chaleureux, gouailleur
J'ai discuté avec lui sobre, bourré (lui ET moi) sur le festival, au resto...Il est très impressionnant...
Mais son travail ne m'a jamais intéressé, en rien. C'est comme ça. Un peu comme je n'apprécie presque rien de Bilal je n’apprécie rien du tout de ce que j'ai pu voir de Druillet(sauf les meubles qu'il exposait sur le festival (tiens, j'avais oublié ça)
C'est un grand. Je suis juste passé à côté en terme de sensibilité

Laurent Lefeuvre a dit…

Je reviens sur ton post, pour me rendre compte combien je suis épaté par la qualité du dessin de Mitton !

Au vu des planches exposées juste dessous (du A4), sa fresque devait être gigantesque.

Ça ne rend le résultat que plus épatant en regard de tous les problèmes de recul que pose une telle réalisation.

De fait, par les ombrages, les modelés, je le trouve digne d'avoir été fait par le tout jeune Mœbius.

La grande classe.

JP Nguyen a dit…

Bon, aujourd'hui, chez Bruce, c'est un autre collègue blogueur qui revient sur une des oeuvres majeures de JR Jr : Man Without Fear.
http://www.brucetringale.com/justice-aveugle-dd-par-miller-et-jrjr/
Et en plus, c'est le point de vue d'un "jeunot" d'une vingtaine d'années ! La relève est assurée, les amis !

Philippe Cordier a dit…

Oui il est super bien le dessin du JYM, mais tous s’étaient déchirés sur ces murs
Il avait fait un barbare bien cool aussi je crois

Bon ben je re re tourne chez Bruce