Rechercher dans ce blog

vendredi 5 mai 2017

Zeck en noir et blanc...Essential


Les Essential publiés par Marvel constituent probablement la plus belle collection possible, pour les nostalgiques des 60'/80' qui aiment observer le dessin de près. D'énormes pavés en noir et blanc, et à moins de 20€!!! Pas assez rentables donc supprimés par Marvel qui "offre" à la place des pavés plus petits, bien plus chers, et sur papier glacé (que du négatif donc)
Reste qu'il y a énormément de choix dans cette collection finie (même si je ne me remettrai pas de ne jamais lire ainsi les DD de Miller/Janson)

Le volume 2 des Essential Web of Spider-man est une tuerie car il présente du Silvestri plutôt chouette, mais surtout la saga Kraven Last Hunt de De Matteis et Mike Zeck!!!!
J'avais déjà montré des découpages de Zeck, finis par McLeod...
 en rappelant que ce n'était que sur la fin de la série car au début les crayonnés étaient très poussés
 Je trouve cette histoire un poil surestimée car pour moi de Matteis s'écoute un peu trop écrire, mais ça reste une bonne histoire, bien sombre et prenante
Les dessins sont superbes. Voici quelques planches
 
 
 Le bouquin ne reproduit pas aussi bien les planches originales (certaines, très correctes, viennent de bons films, d'autres perdent des détails) mais voir du Zeck en noir et blanc...Miam (impossible de tourner cette photo prise sur le net, désolé pour votre torticolis)
 Zeck encore et toujours sur le volume 1 du Punisher en Essential.
 Il reprend plein d'épisodes dont le chef d'oeuvre de Zeck, Punisher Circle of blood (Grant au scénar, Beatty à l'encre)
 En couleur c'était déjà sympa
 mais en noir et blanc le plaisir augmente

Seuls les 2 premiers épisodes (voire 3, sur 5) sont du très bon Zeck, mais ils justifient à eux seul l'achat de ce pavé pas cher (et prenez le 2 en passant, il y a les épisodes de Janson)

10 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

Je repousse sans cesse l'achat de certains de ces "essentials" (Thor/Kirby, Moon Kight, Spiderman Romita Jr...), un crève coeur. Le fait que Marvel ait arrêté cette collection n'a pas eu d'impact sur les prix ? Je garde un excellent souvenir des Spiderman de De Matteis publiés dans Nova. A mon sens, ses scénarios ont permis à Sal Busceman de réaliser son meilleur travail.

Philippe Cordier a dit…

C'est vrai qu'avec Sal Buscema je trouvais les histoires sympas, car il ne jouait pas encore à l'Auteur

Pour les Essentials, j'en ai une trentaine et si ce n’était un souci de place j'en aurais le double tant certains me tentent,
Mais sur les prix, je n'en vois qu'au prix normal d'origine (qui reste accessible)

Franck Biancarelli a dit…

Je n' ai jamais vraiment aimé Mike Zeck, même si son run avec De Matteis dont tu montres quelques pages est superbe, sauf une histoire de Batman avec des prisonniers. Un dessin, plus simple, plus modeste qui lorgne vers Mazzucchelli. Je ne sais pas si tu vois de quoi je parle.

Philippe Cordier a dit…

c'est un superbe épisode de legends of the Dark Knight, en 2 parties, scenarisé par Grant. Zeck, je l'ai toujours admiré, et j'ai aimé son évolution : Un dessin fouillé, mais sur une base cartoon, et un encrage (de lui ou de Beatty) un peu inspiré de Wood, puis il a évolué avec le Batman dont tu parles, et encore plus après avec Damned, et avec un épisode spécial de Green Lantern dont tu me diras des nouvelles (entrée le 17 ici bas)

Franck Biancarelli a dit…

ok, j' attends ça avec curiosité.
Je n' ai jamais vraiment aimé est une phrase sévère que je n' assume pas telle que. Mais des fois on va vite... et mal.

Philippe Cordier a dit…

Ego te absolvum

Jim Lainé a dit…

Purée, "Kraven's Last Hunt", je l'ai découverte en comics, on m'avait rapporté deux ou trois épisodes d'Amérique, et j'étais sur les fesses. En plus, c'était l'équipe qui faisait les Captain America que je trouvais en VO à Caen, quand j'étais tout môme. Sans doute pour moi la meilleure histoire de Spidey, en tout cas l'une des meilleures, et assurément celle qui a la tonalité la plus "Vertigo".
J'adore l'écriture, ici, tout en effets littéraires, en répétitions (je me souviens encore de "They said my mother was insane").
Vraiment, une merveille.
Et les crayonnés : j'en avais vu dans Scarce, il y a bien longtemps : quelle claque.

Dis, Phil, toi qui sais tout…
Est-ce que Zeck connaissait Aparo ? Je sais qu'il connaissait Wood (je me demande même s'il n'a pas été un assistant, même très brièvement), mais pour Aparo, certains tics visuels (genre des visages de trois quart en contre-plongée, tout ça…) me semblent tellement proches que je me dis qu'il aurait pu le croiser, bosser avec lui, sais pas.
Tu as des infos ?


Jim

phil cordier a dit…

nope, je n'ai jamais entendu ou lu Zeck mentionner Aparo, sorry
Wood il en est fan c'est sur et certain
Je me souviens aussi m'êter usé les yeux sur les magnifiques crayonnés dans Scarce (sans compter sa couv du Pupu) Un géant ce Mike

Jim Lainé a dit…

Il me semble que Zeck disait qu'il était voir Wood, c'était dans une interview (sans doute dans Scarce) où il parlait du goût pour les armes, de la documentation pour les armes à feu, tout ça.
Mais Aparo, je trouve des similitudes visuelles, surtout dans les "premières" années de ce dernier, les productions Charlton, les aventures de Batman du début des années 1970. Peut-être était-ce une lecture de Zeck. Ou bien, tout simplement, le hasard.


Jim

Philippe Cordier a dit…

oui j'ai aussi souvenir des propos de Zeck sur la fascination des armes de Wood (dans l'atelier duquel il a bossé)