Rechercher dans ce blog

jeudi 1 juillet 2010

Ils ont THOR

La restitution de la notion de puissance en 2 D m’a toujours intéressé. Peu d’artistes y arrivent très bien. Qui de mieux qu’un Dieu Nordique pour se prêter à ce jeu ? Puissance et majesté de Thor.
Qui s’en sort le mieux ? A vous de juger

Le papa graphique du perso. Roi de la puissance au crayon. Imparable Jack Kirby

Big John Buscema, et un roi de l’encrage en puissance, Tom Palmer
Buscema s’encrant lui-même, sur un work in progress

Walt Simonson fut, pour moi, l’un des meilleurs artistes modernes sur Thor. Majestueux, élégant et puissant à la fois



Romita Jr, aidé de Janson, le suit de près


Sur un dessin rapide, et mal encré par Hanna, JRjr peut être abominable


Alors qu’un Janson qui se met la pression c’est impressionnant


Même pose, mais il ne suffit pas d’encrer « lâché » On peut facilement tomber dans l’escroquerie (Scott Kolins ici)



Brian Hitch s’en est très bien sorti, encré par lui-même…
…ou par la racé Kevin Nowlan


Notre Olivier Coipel national a fait un bon boulot sur son run , et Mark Morales collait bien avec son encrage très fin

Joli sketch sur lequel Coipel s’encre lui-même


John Byrne dit régulièrement que son style n’est pas assez puissant pour bosser sur Thor sur du long terme ; Il s’en sort pourtant plus que bien sur cette com

Carlos Pacheco, aidé ici de Cam Smith, est dans la droite ligne d’un Simonson, en moins anguleux

Impressionnant Michael Golden



Et une planche d’un Mignola « en formation », respectueusement encré par Bob Wiacek

On finit avec le big boss de chez Marvel , Joe Quesada, dont le trait a, pour moi, beaucoup perdu en force (et en intérêt) depuis qu’il penche vers plus de réalisme et de minutie

35 commentaires:

Manu Mane a dit…

Il semble que ça se joue beaucoup sur la dynamique, avec des raccourcis en perspective vertigineuse faisant bouger rapidement mais lourdement la divine MASSE du personnage (sur Simonson on sent le bruit des bottes frappant le sol), et sur l'émotionnel, avec au contraire un personnage presque statuesque, disons plutôt en arrêt, mais avec des sentiments ou résolutions diverses (colère, frustration ? détermination) qui alliés à cette fameuse masse donnent l'impression du danger, du dieu qui va exploser (Jr Jr, Big John B). Ou alors la démesure dans le traitement (Janson), ou tout à la fois.

Une petite remarque concernant les deux Hytch. Je préfère la deuxième, parce qu'elle donne l'impression qu'on assiste à la scène, tandis qu'on se sent un peu concerné dans la première en raison de l'angle de vue. Je trouve qu'on a plus peur de ce qui va arriver à celui qui va se prendre le coup de maillet dans la deuxième lol.... tout en étant heureux de pas être celui-là !

Je rêve depuis toujours d'un combat entre Thor et Superman..... ça, ça serait vraiment le pied ! : P

Bonne journée à tous.

PS : Quesada, fatche de con quand même hein !?! Faut le faire ! (: o

Richard a dit…

Kirby ou Byrne, mon coeur balance, superbe papier en tout cas, ça fait plaisir de voir Thor si bien membré.

Philippe Cordier a dit…

merci j'aime bien causer de ce genre de choses. Manu a raison sur les masses; tout le monde ne parvient pas à les gérer. Kirby, Buscema et Romita jr font partie de ceux qui savent donner corps aux perso, et les encrer (facile) dans le sol. Quant à Hitch c'est vrai qu'il a choisi deux angles de vues opposés : le premier participatif, le second en observateur

laurentlefeuvre a dit…

Hello,
Encore un sujet intéressant !
Après le festival Mazzucchelli... ça n'était pas évident de rebondir sur un nouveau topic.

Si je suis un grand admirateur de Buscema, je penche en matière de Thor nettement pour Kirby : Même si ce n'est pas le plus manifeste dans ce dessin-là Kirby a ce talent instinctif de nous donner l'impression que nous ne sommes pas en face d'un humain, mais bel et bien d'un immortel, avec tout ce que cette notion a d'effrayant pour un enfant qui lisai ses aventures dans des Arédit : L'aspect quasi-métallique du traitement de son visage d'ange impassible, et de sa musculature impeccable est idéale pour un Dieu.
De plus, l'utilisation parcimonieuse de grimace sur ces personnages en général et sur Thor en particulier distingue aussi Kirby de ses collègues. Seul JR-JR semble avoir compris la leçon. Après, j'aime bien Mignola, Golden et Byrne (dont l'influence Neal Adamsienne revient avec l'âge).
Je mets personnellement un bémol pour Hitch et Quesada : Malgré le réalisme des deux dessins, techniquement irréprochables, on tombe pour moi dans des poses de magazines masculins peu en phase avec l'idée que je me fais d'un prince de sang divin. Signe des temps dans les comics. Chez Hitch, malgré un encrage parfait de Nowlan, on a même l'impression qu'il s'est soit planté une hache dans le dos, soit qu'il se gratte avec. C'est embêtant, quand même...

C'est pas pour être lourd avec Frazetta (n'hésite pas à me dire, sinon!), mais au lieu de penser à dessiner chaque poil de barbe d'un routier blond musclé à la pompe à bière... il aurait tout simplement cherché un mouvement crédible, et adapté au rang de Thor.
Quant à l'anatomie hasardeuse de JR-JR... je me garderai bien de ne pas faire de commentaire (si tu ne veux pas être jugé...) !

Manu Mane a dit…

Eh ouais, mais le problème des routiers musclés à la pompe à bière, c'est qu'ils sont tellement musclés qu'ils ont perdu toute souplesse, et qu'ils ne peuvent plus se gratter le dos ! (: o

Du coup ils utilisent une hache ! (: o

Moi je n'arrive pas à m'empêcher d'aimer et de défendre le réalisme dans les comics. Attention, j'aime pratiquement tout, car je trouve que chaque griffe a son intérêt, et que chaque démarche peut être intéressante. A chacun selon ses moyens, ses capacités, ses goûts. Mais je ne vois pas pourquoi, artistiquement, le réalisme serait moins justifié !

J'aime le côté réaliste en ce qu'il rend - selon moi - les personnages encore plus crédibles, il les fait exister dans notre réalité à nous, je trouve que c'est un plus ! En tous cas, c'est une démarche !

Après, il est sans doute vrai qu'il n'est pas évident d'articuler et de dynamiser super-héroïquement des anatomies réalistes, c'est même sans doute la quadrature du cercle, mais personnellement, je ne suis pas choqué par ces deux exemples, de la même façon que j'ai toujours adoré Kirby, comme nous tous, en particulier pour ses exagérations dans la dynamique, et sa démesure en général !

Là où par contre, je n'aime pas une "conséquence" du réalisme, c'est lorsqu'il amène le dessinateur à prendre des raccourcis techniques telle que l'utilisation de logiciels comme Sketchup ou à assembler des photos et à les décalquer ensuite à la table lumineuse. ça peut se comprendre dans un contexte de productivité, et je ne dis pas que je ne serais pas capable de décalquer une bagnole, mais on y perd un peu dans l'art et la manière. Et je pense que ça doit être un peu frustrant pour eux. ça ne veut pas dire que ces mecs-là ne savent pas dessiner sans ces outils, encore que, faille voir ! mais en tous cas, moi ça me gêne ! Parce que ça peut diminuer auprès des gogos l'attrait de "véritables" travaux entièrement hand made, et faire croire que certains artistes comme Jock, Jae Lee, et d'autres dont on parle souvent ici seraient moins "bons" ! C'est là où pour moi ça va plus ! Ou Miller tiens ! (: o

Ah ça y est, je m'énerve ! Je vais aller faire de la muscu avec mon aspirateur ! :) )

Philippe Cordier a dit…

alors je pense être d'accord avec 99% de ce que tu dis Laurent (le 1% étant sur ton commentaire final de JRjr :-)
j'ai volontairement "encadré" le sujet par deux extrèmes : Kirby et Quesada Le 2nde est à l'écoute de ce que veut (parait il) le public actuel. Le 1er faisait dans l'esprit de ce que devrait être les comics selon moi (et toi donc)

Philippe Cordier a dit…

le débat réalisme ou pas est trop vaste Le truc c'est que tu as raison Manu : ce sont juste deux démarches différentes, qui parlent ou pas au lecteur
Le pb pour moi est plus le photorealisme à la Greg land, que le réalisme. je reste persuadé que le photorealsime parle plus au jeune sans "éducation graphique" qui veut juste que le comics fasse vrai. Moins tu en donnes au lecteur graphiquement, plus il faut que tu sois bon, et plus il faut que ca parle à la connaissance, à l'expérience, du lecteur

Manu Mane a dit…

Je viens de passer un moment sur goog et wiki, car je ne connaissais pas Greg Land, tout juste avais-je vu un ou deux "dessins" de lui sans savoir qui les avait fait, telle la couverture de Wonder Woman Down to Earth, de toute beauté selon moi. Mais pauvre de moi, j'avais pas encore tout vu !!! (: O

Il semble qu'il soit très controversé : apparemment, il "retracerait" (donc décalquerait, d'ailleurs en anglais to trace = décalquer) ses modèles photos, en les trafiquant avec Toshop pour qu'elles aient l'air de vrais dessins.

D'autre part, il utiliserait fréquemment les mêmes modèles photos pour plusieurs dessins, ce qui limiterait son catalogue de postures et d'expressions. On a même vu des sortes de copié collé inversés.

Il en résulte des trucs assez figés, et là je te rejoins, car certes ça pète et ça fait vrai, mais y'a finalement aucune ossature, ça reste du superficiel, une écorce creuse. Non seulement c'est du pipeau, mais en plus on perd en dynamisme, et en expression graphique effectivement ! Et puis, merde, c'est pas du dessin : (

Enfin, il utiliserait aussi beaucoup de photos de stars du X pour faire certaines postures qui ne devraient pas être aussi lascives, et certaines expressions que l'on ne trouve que sur les poupées gonflables ou chez les actrices spécialisées ! :) )

C'est là où je suis ok avec les détracteurs de cette tendance du "trop" réaliste (d'ailleurs est-ce que c'est si réaliste que ça de donner à Sue Storm le visage d'une femme légère ?) parce qu'on tombe dans le travail industriel froid et mécanique : on fabrique un objet BD et non plus une oeuvre d'art. Et un objet qui flatte les instinct les plus bas disons, ou en tous les cas relevant de l'intimité ! Avec en prime, un manque de respect pour ces personnages, ce qui a mes yeux, est pire que tout.

Je préfère largement des types comme Mayhew, Hughes, et Ross, qui savent dessiner des femmes sur modèle photo ou vivant, sans qu'elles aient l'air de bitches !

Philippe Cordier a dit…

tu as bien résumé le boulot de Land et de ses suiveurs :-)
sur les autres que tu cites, je n'aime pas le style de Mayhew mais c'est une affire de goût
Ross est un technicien hors du commun mais qui, pour moi, a contribué, et continue trop à contribuer à cette mode actuelle du réalisme extrème (et on "voit" le modèle qui pose en dessous)
Je place Hugues au dessus du lot car, s'il flatte l'instant du mâle, il intègre à merveille les modèles et il fait de l'illu qui ressemble à de l'illu, pas à de la photo ou de la "peinture d'art"

laurent lefeuvre a dit…

Tout est dit : En fait, on est tous plutôt d'accord !

Le cas Greg Land représente la caricature de notre époque. Je me souviens d'un article dithyrambique de Comic Box sur son cas, où je me sentais "vieux con" avant l'heure de ne pas adhérer du tout au consensus. Je conviens aussi que je suis "braqué", sans doute par nostalgie, sur une époque où les dessinateurs imprimaient, au-delà d'un découpage qui avait selon moi plus de sens, un style , une manière de dessiner chaque personnage de cet univers Marvel avec une identité propre. Qui reconnaîtrait à son seul visage aujourd'hui Peter Parker, Cap America, Reed Richards, Thor, Jean Grey, Logan... sans la couleur, le costume, ou la coupe de cheveux pour s'aider ?
Quand je feuillette de temps à autres les revues en kiosque, j'ai cette très désagréable impression de ne pas y voir les nouveaux Leonardi, B.W. Smith, Blevins, A.Adams, Paul Smith, Kyle Baker, Guice, ou Davis parmi mille autres.
Je vois bien quelques clones apparaître de ci de là (Hitch sur She-Hulk dans Nova était un Alan Davis-Bis avant de se singulariser, ou David Mack qui pense que copier de petits triangles rouges autour de Daredevil suffit à combler l'absence de Sienkiewicz. A part JR-JR, Bachalo... il n'y a plus un seul dessinateur dont le trait soit encore en activité, et dont le trait me soit identifiable (et donc que j'ai envie d'acheter - à ma grande tristesse).
Franck Quitely doit être une de mes dernières découvertes, avec 2099, il y a une douzaine d'années ! Comme par hasard, il est Ecossais (je veux dire pas américain), et ses influences sont peut-être plus larges que celles de ses collègues lambda (Fleetway, D.C. Thompson).

Ce doit être pour ça que je suis bien content d'avoir trouvé ton blog : Partant de références communes et sûres, je ne désespère pas que tu me fasses découvrir de nouvelles pattes, et que je change un peu d'avis (on connaît le proverbe sur ceux qui n'en changent jamais).
Pour apporter quand même un élément positif, je vous invite à chercher dans google le nom suivant : jorge zaffino
Si vous avez la chance de ne pas encore le connaître, ou de l'avoir un peu oublié depuis sa mort en 2002, vous allez être heureux, promis.
Ravi d'avoir échangé avec vous messieurs !

laurent lefeuvre a dit…

Tout est dit : En fait, on est tous plutôt d'accord !

Le cas Greg Land représente la caricature de notre époque. Je me souviens d'un article dithyrambique de Comic Box sur son cas, où je me sentais "vieux con" avant l'heure de ne pas adhérer du tout au consensus. Je conviens aussi que je suis "braqué", sans doute par nostalgie, sur une époque où les dessinateurs imprimaient, au-delà d'un découpage qui avait selon moi plus de sens, un style , une manière de dessiner chaque personnage de cet univers Marvel avec une identité propre. Qui reconnaîtrait à son seul visage aujourd'hui Peter Parker, Cap America, Reed Richards, Thor, Jean Grey, Logan... sans la couleur, le costume, ou la coupe de cheveux pour s'aider ?
Quand je feuillette de temps à autres les revues en kiosque, j'ai cette très désagréable impression de ne pas y voir les nouveaux Leonardi, B.W. Smith, Blevins, A.Adams, Paul Smith, Kyle Baker, Guice, ou Davis parmi mille autres.
Je vois bien quelques clones apparaître de ci de là (Hitch sur She-Hulk dans Nova était un Alan Davis-Bis avant de se singulariser, ou David Mack qui pense que copier de petits triangles rouges autour de Daredevil suffit à combler l'absence de Sienkiewicz. A part JR-JR, Bachalo... il n'y a plus un seul dessinateur dont le trait soit encore en activité, et dont le trait me soit identifiable (et donc que j'ai envie d'acheter - à ma grande tristesse).
Franck Quitely doit être une de mes dernières découvertes, avec 2099, il y a une douzaine d'années ! Comme par hasard, il est Ecossais (je veux dire pas américain), et ses influences sont peut-être plus larges que celles de ses collègues lambda (Fleetway, D.C. Thompson).

Ce doit être pour ça que je suis bien content d'avoir trouvé ton blog : Partant de références communes et sûres, je ne désespère pas que tu me fasses découvrir de nouvelles pattes, et que je change un peu d'avis (on connaît le proverbe sur ceux qui n'en changent jamais).
Pour apporter quand même un élément positif, je vous invite à chercher dans google le nom suivant : jorge zaffino
Si vous avez la chance de ne pas encore le connaître, ou de l'avoir un peu oublié depuis sa mort en 2002, vous allez être heureux, promis.
Ravi d'avoir échangé avec vous messieurs !

laurent lefeuvre a dit…

Tout est dit : En fait, on est tous plutôt d'accord !

Le cas Greg Land représente la caricature de notre époque. Je me souviens d'un article dithyrambique de Comic Box sur son cas, où je me sentais "vieux con" avant l'heure de ne pas adhérer du tout au consensus. Je conviens aussi que je suis "braqué", sans doute par nostalgie, sur une époque où les dessinateurs imprimaient, au-delà d'un découpage qui avait selon moi plus de sens, un style , une manière de dessiner chaque personnage de cet univers Marvel avec une identité propre. Qui reconnaîtrait à son seul visage aujourd'hui Peter Parker, Cap America, Reed Richards, Thor, Jean Grey, Logan... sans la couleur, le costume, ou la coupe de cheveux pour s'aider ?
Quand je feuillette de temps à autres les revues en kiosque, j'ai cette très désagréable impression de ne pas y voir les nouveaux Leonardi, B.W. Smith, Blevins, A.Adams, Paul Smith, Kyle Baker, Guice, ou Davis parmi mille autres.
Je vois bien quelques clones apparaître de ci de là (Hitch sur She-Hulk dans Nova était un Alan Davis-Bis avant de se singulariser, ou David Mack qui pense que copier de petits triangles rouges autour de Daredevil suffit à combler l'absence de Sienkiewicz. A part JR-JR, Bachalo... il n'y a plus un seul dessinateur dont le trait soit encore en activité, et dont le trait me soit identifiable (et donc que j'ai envie d'acheter - à ma grande tristesse).
Franck Quitely doit être une de mes dernières découvertes, avec 2099, il y a une douzaine d'années ! Comme par hasard, il est Ecossais (je veux dire pas américain), et ses influences sont peut-être plus larges que celles de ses collègues lambda (Fleetway, D.C. Thompson).

Ce doit être pour ça que je suis bien content d'avoir trouvé ton blog : Partant de références communes et sûres, je ne désespère pas que tu me fasses découvrir de nouvelles pattes, et que je change un peu d'avis (on connaît le proverbe sur ceux qui n'en changent jamais).
Pour apporter quand même un élément positif, je vous invite à chercher dans google le nom suivant : jorge zaffino
Si vous avez la chance de ne pas encore le connaître, ou de l'avoir un peu oublié depuis sa mort en 2002, vous allez être heureux, promis.
Ravi d'avoir échangé avec vous messieurs !

Philippe Cordier a dit…

oh l'aut' 3 fois le même post :-)
Je trouve qu'on peut penser comme toi (enfin, nous) sans être "vieux cons" et anti nouvelle generation car en effet la demande de technique photo, couleurs toshop criardes...a fondu le trait des auteurs en un style unique Même des anciens comme Butch,pardon Jackson, Guice sont méconnaissables maintenant qu'on leur demande de faire comme les autres
Maintenant il ne faut pas désespérer car de grands "anciens" sont toujours actifs parmis ceux que tu cites (JRjr, Davis, Bachalo...) et on voit des artistes jeunes au style tout à fait hors normes et épatant : eric Canete, Skotty Young par exemple

ps : zaffino était excellent en effet le l'avais découvert sur un Punisher comme quoi le mainstream mène à tout

Surfer a dit…

Excellent topic sur Thor. Et je suis assez d’accord sur les diverses interventions, notamment sur Land et les dessins ultra réalistes.
Cependant delà a dire que "A part JR-JR, Bachalo... il n'y a plus un seul dessinateur dont le trait soit encore en activité, et dont le trait me soit identifiable"
C’est un peu sévère car il existe encore aujourd’hui, et Dieu merci, beaucoup d’artistes de talent dans les Comics.
Certes, des maitres comme Kirby, Buscema, Adams… ont été beaucoup imités et ne seront jamais égalés.
Néanmoins certains jeunes dessinateurs imposent aussi, avec leur propre style, du respect.
Je pense notamment à Maleev, Djurdjevic, Dell'Otto, Jae lee mais il y en a d’autres que j’oublie. Ils savent eux aussi, manier du crayon, susciter de l’émotion, raconter une histoire et nous émerveiller. Et je peux garantir, que même sans un œil aguerri, on peut facilement identifier leur trait et tomber sous le charme. Il suffit pour cela d’être réceptif et de mettre la nostalgie de coté.
La preuve est dans cet article ou l’on peut découvrir Thor dessiné par des artistes de générations différentes.

Philippe Cordier a dit…

c'est un peu ce que j'évoquais avec Canete et Young en effet Mais les miens sont plus jeunes :-) parmi ceux que tu cites,certains sont presques d'une "old generation", ils ont tous largement plus de 30, voire 40 ans : -)Dans tes references je sors surtout Maleev et Jae Lee, les autres sont bons mais n'ont pas, pour moi, un apport colossal dans leur domaine (et même Jae Lee a cessé d'évoluer) Cela dit ils restent reconnaissable rapidement, tu as raison

Laurent Lefeuvre a dit…

Hello !
Pardon à tous pour le triple post d'hier (déjà que je suis bavard !)

Phil, j'ai jeté un oeil à Canete et Skottie Young : Pardon encore, mais, ce sont à mes yeux des illustrateurs de T-Shirts pour ados, comme Ramos ou Madureira. Des descendants formés un peu vite à l'école Gorillaz/Bachalo/Timm : De bonnes influences, certes, mais dont ils n'auraient gardé que des tics stylisés, et pas forcément le sens narratif. Pour pousser la caricature (à l'extrême, attention !), ça me rappelle un peu l'effet Liefeld reprenant les tics les plus facilement copiables de A.Adams pour impressionner à moindre frais. Comme le groupe Eiffel ou Dammien Saez avec Noir Désir, pour prendre un comparatif rock...

Je me souviens aussi qu'à 14 ans, j'étais hypra fan de Mac Farlane, Jim Lee, Silvestri et n'aimait guère Kirby et JR-JR... j'ai même acheté les premiers Savage Dragon, et Youngblood ! Mais pourquoi je m'étonne : après tout, le lectorat visé aujourd'hui dans Spider-man et X-Men est large :
enfants + ados + parents = consensus

Je vais me faire huer, mais après le festival Mazzucchelli/Miller "Born Again" de la chronique précédente... Tout n'est définitivement pas comparable !

Philippe Cordier a dit…

ah, un désaccord : :-)
Un gars comme Damion Scott ok, c'est un illustrateur pour T Shirt au sens narratif moyen Mais pas Young et encore moins Canete Ce dernier a un vrai sens de la narration, regarde son tpb iron Man enter the mandarin. Il est tape à l'oeil certes mais avec un sens du design marqué
Young je suis moins catégorique, je connais plus son taf d'illu
Et je ne mets pas au même plan Bachalo et Timm. Timm a pioché très loin dans l'animation pour faire une mini révolution dans la BD alors que Bachalo, que j'adore, a pris directement dans les comics (cf Michael Golden) Et alors Liefeld dans le même post... sa présence est une héresie :-)
En tout cas je suis ravi des échanges que provoque ce sujet

laurent lefeuvre a dit…

D'accord avec toi, y compris sur Timm (et j'aime pourtant beaucooup Bachalo) !
On est bien loin de Thor, en effet, mais ça vaut le coup !

Surfer a dit…

@Phil: Tu as tout à fait raison tes références sont beaucoup plus jeunes, malgré tout, celles que j’ai citées reflètent bien la qualité et la diversité graphique des comics actuel ! Et puis 30 ou 40 ans c’est encore jeune ! (C’est un vieux con quadragénaire qui te le dit) ;-)

Selon toi, Djurdjevic et Dell'Otto n'ont pas, un apport colossal dans leur domaine. Peut être parce que ces 2 artistes s’illustrent plus avec des covers que dans la BD proprement dite.
J’ai volontairement cité Dell’Otto car depuis Buscema je n’ai jamais été autant fasciné par un artiste. Je suis un fan absolu. Je ne pourrais pas, avec des termes techniques, t’expliquer pourquoi. De plus ce serait absurde car tous les bons artistes actuels maitrisent parfaitement l’anatomie, les proportions, les perspectives… Dell’Otto est au dessus de tout cela, c’est plus dans l’émotion, la sensibilité que cela se passe et à chaque fois, cela me fait le même effet : Je reste béat d’admiration.
On est parfois ébloui et on a parfois la gorge serré sans pouvoir expliquer pourquoi ! La seule chose que je puis dire c’est que quand je tombe sur un de ses dessins je peux rester des heures à admirer, comme d’autres pourraient rester des heures devant un tableau de grand maître.
Et quand je traverse un petit moment de stress et que je veux me changer les idées, j’ouvre un sketchbook de l’auteur. Tout de suite tout va beaucoup mieux et le monde devient Beau.
Pourtant c’est vrai qu’il n’a pas beaucoup dessiné de comics et donc à fortiori "pas apport colossal" . Cependant le peu qu’il a fait est tout simplement magistral."Secret wars" est selon moi et je pèse mes mots un pur chef d’œuvre graphique.
Mais tout cela est purement subjectif, ce sont mes gouts et chacun a le droit d’avoir les siens ! ;-)

Philippe Cordier a dit…

Hé hé c'est assez géant quand un auteur provoque chez qqun ce genre de réaction (moi il y a eu Eisner, Miller, Mignola, JRjr, Zeck...)
Anecdote "perso" puisqu'on cause de Dell'Otto : Il y a bien longtemps, quand Semic venait de perdre la licence Marvel et Marvel France arrivait. J'étais avec un pote à Angouleme On devait avoir des planches originales à la main et du coup un jeune a dû nous prendre pour des pros, Il nous demande si on peut jeter un oeil à ses planches C'était carrément pas mal On lui a conseillé d'aller voir Marvel France sur le stand pas loin. Il est parti dans cette direction et ça a dû marcher car c'était Dell'Otto d'après ce qu'on a compris plus tard :-)

cyrille.munaro a dit…

Beaucoup de belles images, beaucoup de bons auteurs, mais... je m'insurge! Tu n'as pas cité Sal Buscema, ni Ron Frenz et un de ses meilleurs encreur Brett Breeding. Ils ont quand même bien rendu la puissance de Thor eux aussi.

Manu Mane a dit…

Tenez, un copain m'a envoyé ça, c'est exactement le genre de trucs que je déplore, et le genre de justification surtout, qui me fait gerber.... :@

http://www.iconovox.com/blog/2010/07/02/les-temps-changent-2/

Ravi moi aussi d'avoir participé à ce débat ! Au plaisir ! :)

Surfer a dit…

@Phil : On peut donc dire que tu as un peu contribué à ce que Dell’Otto travaille pour Marvel et indirectement au plaisir que j’ai maintenant à l’admirer. Un grand merci alors ;-).

@Manu : Ton lien me fait peur, c’est grave ! Cela veut dire qu’avec l’évolution des moyens techniques on aura de moins en moins besoin de savoir dessiner pour faire de la BD. L’argumentation et la justification de ce pseudo artiste est en effet déplorable. Mais je suis sûr qu’il restera toujours des auteurs qui voudront continuer à s’exprimer avec leur talent. Si ce n’est pas le cas, je crois que j’arrêterai de lire de la BD.

Philippe Cordier a dit…

ce lien est révelateur d'une époque Je ne suis pas plus choqué que ça même si j'adore le rendu papier crayon encre à l'ancienne Mais ce qui compte est le rendu final
Si la doc intégrée se voit et choque c'est nul Si ca ne se voit pas pourquoi pas
Mais en géneral ca se voit :-)
Cyrille : J'avais une assez belle image Frenz/ Breeding mais de resol pourrie donc je l'ai fait sauter :-) Et Sal Buscema, pour moi n'est pas le meilleur côté puissance (bon ok j'ai compris tu ne reviendra plus sur ce blog, mais je plaisante...un peu)

Cyrille MUNARO a dit…

Vaut mieux lire ça que d'être sourd ;-)

Sal Buscema a un sens du mouvement bien meilleur que certains dessinateur d'aujourd'hui. Ses bagarres étaient très bien mise en scène, et ses expressions aussi. Il n'est pas resté aussi longtemps sur Hulk pour rien, par exemple. Bon, ok, il est bourré de "tics", mais lui, ça ne m'a jamais dérangé. Son run sur Thor, publié en VI par Semic, j'ai beaucoup apprécié, avec un encrage sec comme je les aime.

Manu Mane a dit…

Ben moi, j'aime un peu tout le monde de toute façon, mais si j'aimais Sal Buscema c'était parce qu'il avait justement un style très personnel, les fameux tics dont tu parles, Cyrille, mais j'ai toujours regretté que ses décors ne soient pas plus élaborés, et certaines expressions faciales étaient un peu toujours les mêmes malgré tout.... M'enfin, ça n'était pas aussi gênant que ça finalement, et ça le rendait identifiable ! Tiens, je suis sur que Surfer a du passer lui aussi de bons moments en ouvrant ses BD et en essayant de deviner à chaque fois qui les dessinait... moi je le faisait à chaque fois.... Les cuisses comme ça = John Buscema, les lignes en courbes = Byrne, les bouches en colère, les sourcils froncés, et les poitrines des femmes pointues = Sal Buscema.... etc.... c'est vrai qu'à une époque, comme le disait Laurent un peu plus haut....

Hulk a toujours gardé ses dessinateurs longtemps, notamment Marie Severin, Herb Trimpe (j'ai toujours aimé ce qu'il faisait sur Hulk bien que son style soit "spécial" selon les puristes), et bien sûr Sal Buscema, mais c'était une série qui ne marchait pas énormément non plus, si je me souviens bien.

Ce qui fut remarquable chez le jeune frère de Big John donc, c'est qu'il s'attaqua à peu près à tout le catalogue Marvel ! On le retrouve chez le hulk, mais aussi chez les Défenseurs, Spiderman, eh bien d'autre titres....

J'en profite pour faire de la pub aux vieilles publications Arédit Artima Pocket noir et blanc pour ceux qui ne les connaitraient pas, m'enfin normalement si on vient chez Phil, c'est qu'on les connait lol.... mais ceux qui les connaitraient pas, allez cambrioler le stock de votre bouquiniste.... Etranges Aventures, Eclipso, Inattendu, Frankenstein, Hulk, Submariner, Dracula, Green Lantern, Hercule, Thor bien sur ! et plein d'autres....

Philippe Cordier a dit…

et moi je conseille l'un des derniers bouquins de chez Twomorrows publishing, Sal Buscema Comics' fast and furious artist (tu vois Cyrille j'ai acheté un livre entier sur Sal B :-) On y apprend plein de choses, et on y voit de belles planches (même si pleines de tics :-) en n et b Humble avant tout, comme toute cette géneration en voie de disparition malheureusement

Paul Renaud a dit…

J'adorerais voir Goran Parlov faire du Thor. Ça pourrait bien coller.

Philippe Cordier a dit…

Alors Parlov j'ai du mal à imaginer sa finesse extrème devenir puissance, mais en fait vu qu'il s'en sortait plus que bien sur Iron Man, alors Thor devrait coller

Surfer a dit…

@Manu : Comment as-tu deviné ? C’est exactement ça : Quand je lis un comic, J’adore discerner qui dessine ou qui encre. C’est un petit jeu qui m’amuse beaucoup. ;-)
Sal Buscema est un dessinateur facilement identifiable. Son trait m’est très agréable malgré ses petits tics récurrents et ses personnages au faciès toujours semblable.
A delà du style, je pense que ce qui est important à signaler, c’est qu’il a été un des artistes les plus prolifiques de chez Marvel. Quand on connait les exigences de la maison des idées, c’est une sacrée performance. Et il a toujours donné le meilleur de lui-même pour faire vite et bien. Chose qui n’est pas du tout évidente chez un artiste moyen.

Concernant les petits formats Arédit Artima. J’en ai beaucoup lu mais malheureusement très peu gardé (A l’inverse des Lug que j'ai toujours collectionné). Il doit me rester 1 numéro mais celui la m’a tellement marqué que je crois que je ne m’en séparerais Jamais.
Il s’agit du recueil ETRANGES AVENTURES N° 3166 avec la saga complète "Warlock. La mort d’un dieu". Le grand Jim Starlin est à la baguette et il nous signe son œuvre la plus aboutie, un monument des comics. Cette saga culte n'a jamais été réédité en France en grand format et en couleur ce qui est dommage.

Paul Renaud a dit…

Goran Parlov sur Iron MAn? Tu ne confonds pas avec Adi Granov?
Parlov a surtout fait du Punisher chez Marvel (notamment le genialissime Barracuda!).
Dessin puissant et encrage vivant et bien gras à souhait.
Il a beaucoup bossé pour Boneli en Italie, sur Magico Vento et TEX.
Pour moi c'est déjà un grand du calibre des artistes que tu cites.

Paul Renaud a dit…

Juste pour ajouter que moi aussi j'aimais bien les Thor de Sal Buscema avec Simonson.

Dans un tout autre style, et plus récemment, le LOKI de Ribbic était magnifique.

Philippe Cordier a dit…

Oh purée la honte sur moi et ma famille Bien sur que je confonds Paul :-)
Parlov est géant Son Punisher était bon Son Tex peut être encore + (j'en ai causé dans un récent Scarce)
Un grand dont il faudra que je parle un jour ici

laurentlef a dit…

Eh bien ça y est, on y est !
Moi qui rouspétais en disant que ça faisait longtemps que je n'avais pas découvert un dessinateur qui me plaisait : Goran Parlov est génial !
Des nanas aussi chouettes que celles d'Altuna, des mauvais campés à la Bernet, l'héritage de Toth dans la gestion des noirs/blancs... En plus, j'ai trouvé un emprunt à Frazetta sur son compte Face-book (dossier Punisher-pose à la Conan, debout sur un tas de macchabées avec fille accrochée à la cuisse).
Merci qui ?
Le blog de Phiiiiil !

Philippe Cordier a dit…

merci surtout à Paul Renaud (excellentes tes récentes couv vues sur le preview Paul) pour avoir remis en lumière ici ce gars tip top aux influences de haut vol