Rechercher dans ce blog

mardi 14 décembre 2010

Toth invisible

De la même manière, même si à une autre échelle, que Zeck ne produit malheureusement que du matériel que nous ne verrons jamais en comics shop (des style guide, licencising...), Alex Toth a longtemps privé le lecteur de son trait, durant tout son passage chez Hanna Barbera. Intéressant de voir à quel point il semblait impliqué dans ces storyboards d'animation, jusqu'à noter les off screen (os), les mouvements, dialogues, décors, angles... Limpide



6 commentaires:

laurent Sieurac a dit…

Pour avoir bosser sur du storyboard de dessin animé de série, les annotations de mvts de camera, les dialogues mais également les effets spéciaux etc devaient être indiqués par le storyboarder lors de la réalisation du board. C'est somme toute logique puisque nous réinterprétons le scénario et il faut donc être le plus clair possible dans le language universelle de ce médium.

Dans mon cas, comme nous sou-traitions pour une boite US, j'écrivais les dialogues au crayons sous les cases et une fois le tout valider, les boards passaient par les mains d'une traductrice pour qu'ils puissent ensuite être fourni au animateurs!

Ca me fait pensé qu'il faudrait que je prenne la peine de scanner l'un des boards que j'avais fait pour le montrer sur le blog comme je l'avais fait pour garous ;)

Philippe Cordier a dit…

merci pour ces précisions techniques Laurent
Et peut être aurons nous aussi l'avis d'un autre dessinateur qui a bossé, récemment, sur du board, et qui passe de temps en temps ici (hein M'sieur Martin?)

Cap A a dit…

Bientôt, le "Zorro" de Toth sera disponible en français aux éditions Glénat. C'est annoncé pour février, je suis impatient de découvrir ca. Alex Toth était vraiment un très grand dessinateur, et effectivement il est dommage qu'une telle part de son travail ne puisse être admirée par ses fans.

Philippe Cordier a dit…

j'ai les deux volumes de Zorro en vo et c'est bien classe en effet (marrant, de mémoire de le lire dans l'intro dire un truc du genre "ca vaut pas grand chose mais amusez vous quand même à lire ça si vous voulez : -)

Zaïtchick a dit…

Comment parvenaient-ils à obtenir un résultat si plat avec un tel storyboarder ? Le manque de budget, je présume...

Philippe Cordier a dit…

j'avoue n'avoir jamais vu le moindre épisode mais vu le nombre d'intervenants (et la délocalisation des prod) il serait étonnant qu'on retrouve le board initial en effet