Rechercher dans ce blog

lundi 17 novembre 2014

Gadgets de Spidey

 Attention : entrée hautement intellectuelle. J'avais envie de parler des lance toiles et de la ceinture de Spider-Man. Si si! (bon ok, toujours prétexte à montrer de jolis dessins)
On oublie la théorie stupidement rationnelle de Sam Raimi ("si moi je suis incapable d'inventer des lance toiles, un ado le pourrait encore moins et je fais donc des lance toiles organiques dans mes films")
Maitre Ditko nous montre la toile dès le début
 Puis nous avons rapidement droit à un descriptif du costume (Romita?)
 Les lance toiles avaient régulièrement cette forme étrange, faussement High Tech
 y compris sur ce comics, probablement le plus émouvant depuis la création du perso (The Kid who collects Spider-Man)
 Alors que le lance toile le plus cohérent c'est celui là (ho, JRjr!)
 que Steve Ditko dessinait aussi, donc c'est le bon
 Cette page (qui montre aussi la ceinture) détaillait les lance toile. J'ai beaucoup aimé cette scène, ado, du coup je vous mets également la planche n et b
 
  A noter que sur la période du costume noir (qui deviendra Venom) dès les premiers design (beaux) de Leonardi il était clair que la toile partait cette fois du dessus de la main (adieu la célèbre pose à deux doigts appuyant sur la paume)
  Ceci demanda un temps d'adaptation
  Re JRjr, mais cette fois on passe en dessous de la ceinture
Ceinture servant à stocker les cartouches de toile, un mini appareil photo...
 Ceinture permettant également de ranger une lumière en forme de tête de Spidey, projetée régulièrement sur la première partie du run de notre Homme Araignée (pour faire peeeeur)
Gadget clairement inspiré/copié sur Batman. Il me paraissait un peu incongru quand j'étais gamin, mais j'aimais les effets que Ditko faisait avec...
 Effets que, dans les années 80, Romita Jr/Janson ont encore mieux rendus
 Même assez récemment il fut fait mention de ce bidule amusant (mis au goût du jour, façon les Experts)
Les comics, comme le reste, étant basés sur des cycles/balanciers plus ou moins courts, nous sommes passés de la mode (inspirée des premiers films) "il faut un costume qui fasse vrai, sans lance toile, redesigné..." à un nostalgique mais cohérent "back to basics"
Dessin de Cammuncoli (et Janson je crois)
 Pour insister sur les emprunts à Batman, un clin d'oeil par Ron Frenz
 Pour finir, sans remonter jusqu'à l'éphémère (heureusement) Spider-Mobile, il y eut d'autres gadgets. Peut être à l'occasion d'une autre entrée...

12 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Quel boulot, Phil !
Bravo !
il ne manquerait presque que... la SPIDER-MOBILE (Strange 113) !!!

Philippe Cordier a dit…

merci

mais l'honneur est sauf puisque je la cite la tuture araignée

plumoc a dit…

J'ignorais la théorie de SAm Raimi et pour moi son choix pour les films de Spiderman enlevait beaucoup au personnage.Peter est supposé être un petit génie dont la responsabilité de redresseur de tort contrarie l'ascension, cette capacité à fabriquer de tels gadgets pousse dans le sens de ce postulat et participe à la dramaturgie de fond de la série. Peter pourrait avoir une tout autre vie s' il n'était pas un super-héros!

Plus que la capacité à fabriquer des gadgets (très) élaborés, ce qui m'a toujours étonné, surtout très jeune, c'est cette qualité de couturier et designer que possédait ces personnages ados qui leur permettait de fabriquer des costumes impeccables, ajustés, sans fausses notes de coutures et autres....Dans une vision réaliste, on imagine les allures qu'auraient tout ces héros et vilains dans leurs costumes improvisés avec leurs capacités de couturiers limitées.

Sûr que le monde super-héroïque y aurait perdu de son prestige.......

Laurent Lefeuvre a dit…

Plumoc... tu tiens avec tes deux dernières phrases, tout un concept d'univers super-héroïque partagé !

Philippe Cordier a dit…

Oui Raimi était bien à l'Ouest là dessus
Pour ton concept de costumes bricolés, je dois reconnaitre à Millar une bonne idée sur Kick Ass puisque c'est bien ce qu'il a dit à Romita Jr pour le design de la tenue : "garde en tête que le costume est commandé sur le net et bricolé à la main par un ado".
Il n'a pas tout faux

JP Nguyen a dit…

Avec les lance-toile, y'avait aussi les intrigues où Spidey cherchait à gagner des sous pour se refabriquer du fluide arachnéen. Ce côté fauché le rendait sympathique (pathétique, parfois aussi) à côté d'un type comme Tony Stark, qui était plein aux as...

Philippe Cordier a dit…

clair que d'identifier à Stark était coton
Ca me dit qque chose ton histoire de sous pour lance toiles mais je ne sais plus qui gérait alors le run

Duphot a dit…

Bientôt un post sur la canne-lasso de Daredevil qui m'a toujours beaucoup intrigué.

Vincent B a dit…

^-^ Nostalgic Overload!

^.^ Je me revois monter dans le grenier pour ouvrir la boite en carton de mon frère pleine de Strange, Spidey et les lire tout là-haut à la petite lampe architecte couchée par terre (la lampe, pas moi, dégueulasse là haut).

Philippe Cordier a dit…

Je suis aussi dans un p’tit trip nostalgie (cf post Rahan, Asterix Photonik)

Hervé… je suis dessus (le lasso) si si. Je ne sais pas encore pour quand mais je suis dessus

plumoc a dit…

Oui Kick Ass est dans cette ligne, c'est vrai.

Quant aux idées de concepts super-héroïques d'univers partagés:les questions que je me suis posé jeune sur ces personnages bondissants et surtout les réponses que j'y ai apporté suffiraient à remplir plusieurs catalogues! Mais je préfère les garder pour moi pour éviter que ça finisse comme dossier à charge....Mais suis-je le seul?

Philippe Cordier a dit…

hé hé, je suis assez primaire et je l’étais davantage ado car je crois ne m’être jamais posé de questions autres que "peut on mettre du metal dans des os et autres " de la toile supporterait elle mon poids"...