Rechercher dans ce blog

vendredi 21 novembre 2014

Narratif Davis

 Alan Davis est un très grand dessinateur. Depuis longtemps. Comme son collègue John Byrne, il n'est pas ravi de la tournure que prennent les comics depuis des années, mais contrairement à Byrne il a su/voulu s'adapter pour rester assez demandé par les éditeurs. La preuve avec cette couv, relativement récente. Un majestueux Black Panther (et son épouse de l'époque, Strom/ Tornade)
Ce n'est pas sa tasse de thé car c'est une couv iconique. Or Davis est un narrateur. Il sait dessiner des pin up mais il aime avant tout raconter des histoires, et ce dès la couv
Sur cette couverture il a proposé 2 versions proches, et en dessous vous avez le crayonné
 Davis ne s'encre pas car il considère qu'il pousse beaucoup ses crayonnés, et la finition lui donnerait l'impression de refaire 2 fois le même dessin. Paul Neary était un bon encreur mais Mark Farmer est encore meilleur. Leur duo est aussi bon que pouvait l'être Pacheco/Merino
 Même si tous ses gars son beaux et ses filles sublimes, Davis focalise sur la narration. Il raconte, joliment, et lisiblement. Les scènes d'action, il maitrise, sur simple ou double page
 Il est encore meilleur sur des scènes tranquilles, intimistes, se concentrant alors sur le jeu des acteurs, leurs expressions et tout ce qui faisait la force du cinéma muet : le body language
  Sur ce que je considère comme son meilleur boulot, Excalibur, il truffait ses comics de fun et d'action, mais ajoutait plein de détails qui donnaient toute leur saveur aux scènes (ici Diablo, plâtré, qui se lave les dents)
 Ses couv racontaient des histoires
 allant jusqu'à , une seule fois, faire démarrer l'action (et les dialogues) sur la couv
 et je considère que sur l'illue, pourtant assez iconique, qu'il a eu la gentillesse de faire pour mon "vieux" magazine sur Eisner/Le Spirit, il a aussi raconté une histoire

13 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Et j'ajoute qu'il est en France ce week-end : Paris Comics Expo.

J'espère avoir l'occasion d'échanger avec lui.

Philippe Cordier a dit…

ah mais oui c'est vrai (je t'envoie un mail à ce sujet d'ailleurs)
Un type charmant et looooin de la langue de bois

JP Nguyen a dit…

Ah, je pensais que le lien avec l'actualité, c'était la coupe Davis. ...
Bon, je sors. ..

Philippe Cordier a dit…

non reste je valide

mon inconscient a fait de l'humour!?,

Anonyme a dit…

Il serait parfait pour un run sur les FF, enfin une fois que la série sera relancée...

JP Nguyen a dit…

J'avais beaucoup aimé la mini "Fantastic Four : The End". Une bonne fin alternative pour l'univers Marvel classique (débarrassé des mutants). Et des dessins au top, of course.

Philippe Cordier a dit…

oui the end était probablement l'un de ses dessins les plus poussés (cf la version crayonnée du 1) mais je n'ai pas un souvenir top de l'histoire faudrait que je relise
Alors que les 1ers FF qu'il a dessiné étaient un poil en dessous en dessin mais le scénar de Lobell se lisait bien (même si léger) Bref oui les Ff lui vont bien (+ que Spidey je trouve)

JP Nguyen a dit…

L'univers et l'intrigue de FF:The End sont mille fois mieux foutu set mieux pensés que ce que Bendis a pondu sur les franchises Avengers et X-Men depuis ces 10 dernières années.
(En même temps, est-ce vraiment si difficile ?)

Philippe Cordier a dit…

j'allais le dire


sauf...quand même, je ne suis quasi plus rien, mais j'avais survolé les 1ers x men je ne sais plus comment, dessinés par Bendis, et l'idée de la rencontre old/new x men, aussi idiote paraissait elle sur le papier, était carrément bien gérée

Vincent B a dit…

;;;;;;0;;;;; tu veux m'achever, Alan Davis.
C'était incroyable quand je l'ai découvert dans des albums compil "TITANS".
Plus tard j'ai pu commander la totalité de son run sur Excalibur en vo, quand les commandes par internet chez des revendeurs américains sont apparues.
Le contact revendeur m'avait complimenté sur mon choix en disant (à l'époque) que Alan Davis était un dessinateur sous-estimé.
Tout ce que tu as dis, qualité narration, expressions, le soin des détails narratifs.
Je le découvre pour la première fois dans cette interview http://youtu.be/MSbYaDw-6C8, il est aussi un bon narrateur vocal ^>^, il y aurais de quoi faire une belle grande interview au calme avec lui.

Philippe Cordier a dit…

merci pour ce lien, je n'avais jamais entendu cette itw TRES représentative du gars et de son ethique sans faille. Le complément idéal à l'incontournable modern masters qui lui fut consacré par Twomorrows publishing
Et la partie où il parle des coloristes de l'époque...du caviar

RDB a dit…

Quand on parle de Davis, j'ai aussi une pensée pour sa création la plus personnelle, "ClanDestine". Malheureusement, ce titre n'a jamais fonctionné auprès des ricains (trop fantaisiste ?) et ça a été édité n'importe comment en France (Panini a sorti un bel album des premiers épisodes, puis les 3 Annuals - avec DD, Wolverine et les FF - où les héros réapparaissaient, mais a zappé la deuxième "saison" sans laquelle les annuals sont moins accessibles) mais c'est un régal à lire.

Ce qui est aussi regrettable, c'est que (je pense en partie à cause du fait qu'il n'a plus les coudées franches) Davis ne veut plus s'investir dans un run au long cours sur une série. Il préfére les minis, ou alors des épisodes sur un titre anthologique (comme son récent "Savage Hulk"), mais je trouve que ça ne rend pas justice à son immense talent.

Bien sûr, j'adorerai qu'il puisse reprendre "Excalibur" (avec Claremont, qu'il estime, ou seul), mais c'est une chimère.
Par contre, "FF : the end", c'était formidable, dense et fun à la fois. Le seul risque avec Davis, c'est qu'il peut parfois noyer le lecteur (aussi bien avec ses histoires, très riches, qu'avec son dessin).
J'avais bien aimé son association avec Bendis ("Avengers prime"), ils se complétaient bien (le dialogue et le dynamisme, comme quand Bendis bossait avec Immonen d'ailleurs).

Philippe Cordier a dit…

Clandestine il faut que je relise car je les ai, je n'ai pas apprécié, et j'entends des louanges dont je tenterai à nouveau
Il est en effet souvent trop dense en scénar quand il est seul (en dessin non je trouve)
Killraven était top aussi (énorme échec de ventes par contre)