Rechercher dans ce blog

dimanche 28 mars 2010

Dick Giordano

Impossible de rendre compte de toutes les disparitions liées aux comics et à la BD, un blog pourrait en faire son quotidien. Mais je tenais à signaler cette disparition importante, l'encrage étant très présent sur ce blog. Dick Giordano fut dessinateur, encreur et editeur. Il vient de partir à l'âge de 77 ans. 
Touche à tout complet à qui l'on doit tant de choses, sans même toujours le savoir (la supervision editoriale du Dark Knight de Miller, c'est lui)
En tant qu'encreur son apport est considérable. Il a formé des "jeunes" comme Terry Austin, Joe Rubinstein, ou son ami Klaus Janson (des planches de leur collaboration plus récente sont visibles au milieu de cette entrée http://philcordier.blogspot.com/2010/02/et-encore-klaus-j.html)
Revers de la médaille, et de ses nombreuses activités : il a souvent délégué l'encrage dont il avait la charge, à des assistants (cf le célèbre Spider-Man Superman)

Il a tout simplement créé un style d'encrage, sorte d'anti ligne claire", anti "traceurs". Sa philosophie d'origine était simple : "il n'est pas nécessaire que tous les traits de crayon se joignent lors de l'encrage" C'est simpliste mais imagé et révelateur d'un mode de pensée de cette école d'encrage que j'affectionne, spontanée et qui apporte tant au crayonné quand l'encreur est doué

Il a fait trop de choses pour tout citer. Je vous renvoie à Scarce 50 pour un portrait détaillé.
Un projet qui lui tenait à coeur en tant que dessinateur/encreur fut l'adaptation fidèle de Dracula


Plus connu en tant qu'encreur, il n'en était pas moins très bon dessinateur, classique, dans l'esprit d'un JLG Lopez/ Neal Adams...


Et pour rester encore + dans la thématique de ce blog, n'oublions pas qu'il a encré JRjr sur des Thor, des Spider-Man, et des Hulk

RIP

1 commentaire:

Manu Mane a dit…

Phil, je te remercies d'avoir pris le temps de rédiger cet hommage à ce grand Monsieur qui était très aimé de nombre d'entre nous.

Comme tu l'as très bien dit en réponse à l'un de mes précédents commentaires, je fais partie des nostalgiques d'une certaine époque, j'estime avoir eu la chance de la connaître, et Dick Giordano représentait bien cette époque.

Il représentait ce courant d'élégance, de douceur, et de poésie que je ne retrouve pas partout aujourd'hui. Même si franchement, le comic d'aujourd'hui me plait aussi.

Et puis, je crois qu'il était sympa dans la vie ! Et ça ça compte beaucoup ! Je ne l'ai jamais rencontré bien évidemment, mais ça transparaissait au travers de ces bouquins, ou de son manuel. Il y a pas mal de types sympas qui sont partis ces dernières années, comme Mike Turner ou Mike Weiringo, plus contemporains, et je me rends compte quand je google mes dessinateurs préférés de la grande époque, que beaucoup sont partis aussi, ou sont très âgés ^^

Egoïstement, j'ai un regret : je me sers couramment du manuel de Mr Giordano donc, lorsque j'éprouve une difficulté et que je cherche une explication, et j'ai toujours mes albums géants Superman contre Spiderman, contre Shazam, contre Wonder Woman, et je m'étais promis de lui adresser cette année un témoignage de ma reconnaissance et de mon admiration. Je regrette de ne pas l'avoir fait, je ne le pourrai plus.

Je voulais juste m'améliorer encore un peu avant de me présenter pour saluer ce grand artiste. Par une sorte de politesse et d'humilité devant un grand Maître. Parfois, on est cons.