Rechercher dans ce blog

mercredi 17 mars 2010

Finch au crayon et Williams au pinceau

Le prochain numéro anniversaire de Batman, le 700, donne l'occasion d'admirer un encreur qui eu sa pleine heure de gloire associé à Jim Lee, et qui reste excellent : Scott Williams. Il a plus ou moins créé un style, en partant de l'école Image, c'est à dire un encrage raide, sec, et aux traits souvent aussi nombreux qu'inutiles (les dessins voulaient alors cela) Il s'est perfectionné et il est souvent bluffant techniquement.

Cette couv de david Finch est, fidèle à son habitude, ultra chargée côté détails, mais efficace,et semble ne laisser aucune place à l'encrage

Et pourtant Williams apporte quelque chose car il peauffine, à la plume ou rotring, le décor, rendant le tout plus net et, surtout, en éliminant les noirs pleins, les remplissants de "trous" pour montrer la matière. Sur le perso par contre il me sidère car il dit (http://gelatometti2.blogspot.com/2010/03/batman-700-cover.html) que c'est 100% pinceau. Moi je dis bravo

Pour une fois la mise en couleurs, si elle est très travaillée, ne va pas trop loin et reste dans le sens du dessin, embellisant l'ensemble avec de beaux effets de matière là aussi

9 commentaires:

laurent Sieurac a dit…

C'est en effet un travail de dingue que fait Willians quand on voit la précision de Finch.

C'est d'ailleurs quelque part dommage que les encreurs soient pour la plupart cantonnés à simplement repasser au noir les crayonnés!

Y'a deux ou trois dessins qui peuvent t'intéresser dans la galerie DA de mister Williams

http://inkist.deviantart.com/gallery/

Philippe Cordier a dit…

Ah ça, le rôle des encreurs de nos jours, faut pas me pousser :-)
Et merci pour le lien

Ben BASSO a dit…

Oui, je m'étais fait la même réflexion quand j'avais vu la couv dans les previews DC.

J'aime bien la direction que prend Williams. Il se laisse de plus en plus aller. Disons que ça a toujours été super propre et froid, et il va vers quelque chose d'aussi sophistiqué et maitrisé, mais plus vivant, moins parfait.

Cap A a dit…

C'est vrai que le rôle des encreurs est primordial dans la BD américaine. Dommage qu'ils soient souvent cantonnés à de seconds rôles. On met rarement leur apport graphique en avant. Il y a quelques très grands encreurs à mes yeux, à l'heure actuelle (et parfois en plus ce sont d'excellents dessinateurs). Je pense en particulier à Scott Williams, Stefano Gaudiano (son encrage du Cap Marvel de Lee Weeks..., Dexter Vines et bien évidemment Klaus Janson.

Philippe Cordier a dit…

Tous les vrais bons encreurs sont de bons dessinateurs à la base (Palmer et Janson en tête)
sinon ici bas dans ce blog il va y avoir aujourd'hui du Williams et du, oops, pas bon Vines (pour une fois)
Et les fans de Janson devraient passer une bonne semaine prochaine

Manu Mane a dit…

"Tous les bons encreurs sont de bons dessinateurs à la base", c'est le moment de placer Alfredo Alcala..... encore un truc de vieux, hi hi hi.....

Vivement la semaine prochaine ! :)

Surfer a dit…

Alfredo Alcala un truc de vieux !!!
Peut-être mais c’est un super exemple et merci de le citer !
Il a été simplement PHENOMENAL sur Conan avec Buscema !
Beaucoup de jeunes peuvent s’en inspirer cela reste une référence absolue.

Philippe Cordier a dit…

j' aimais mieux Nebres en enjoliveur Conanien, mais Alcala c'est bien aussi

Manu Mane a dit…

Rudy Nebres, oui ! L'encreur et peut être je sais pas le coloriste de Ron Wilson sur la série Hulk grand format publié par Arédit !!!!! Il apportait à Wilson, le côté "monstre" !

Je rigolais en disant un truc de vieux lol, notre génération a eu beaucoup de chance !