Rechercher dans ce blog

lundi 15 mars 2010

Give'em Hell...Boy

On m'a dit injuste envers Mike Mignola dont je ne vante que les oeuvres pré Hellboy. Correction ici car je reconnais que le trait de MM atteint une sorte de perfection sur HB. Donc rien à redire graphiquement. Ce sont les histoires qui me lassent un peu, et la répétitivité du concept. Cela dit, je suis tombé sur cette ancienne page qui, je crois, avait été publiée dans le catalogue du Previews (puis reprise des planches en compli + tard) D'où le format à l'italienne qui me plait bien ici.
C'est une merveille de dessin. Un découpage impeccable, fluide malgré des masses noires omniprésentes.
Excellente, même si classique chez lui, narration à base de plans larges/gros plans, liés entre eux par des inserts : On part d'un gros plan, puis dès la case 2 on a 3 séquences ayant à chaque fois le plan large et le gros plan, liés par un insert de petites cases à chaque fois

3 commentaires:

Manu Mane a dit…

C'est très cinématographique, on se croirait dans un film de la Hammer :)

lol, le mot code pour entrer le comment est "silly".... thank you.... mdrrr...

Philippe Cordier a dit…

hammer, qui est une influence de MM donc logique

Et mon code d'il y a 2 jours était philf :-)

Surfer a dit…

Découpage bien réfléchi en effet, avec les différentes cases en incrustation.
Cela permet d’accentuer sur des détails qui deviennent importants dans le déroulement de la scène. C’est presque cinématographique.
Mais ce qui me plait le plus chez Mignola c’est sa maitrise du Clair Obscur et de la lumière.
C’est un vrai virtuose !