Rechercher dans ce blog

lundi 24 octobre 2011

Wolverineries Silvestriennes

Le 1er run de Wolverine, au siècle dernier, a démarré par du bon Buscema/Williamson, puis il y a eu à boire et à manger, jusqu'à l'arrivée d'un trio qui a tout fait péter. Probablement la meilleure période du run : Larry Hama/ Marc Silvestri/ Dan Green
 Scenar drôles, vifs, pleins d'action, pas de prise (trop) au sérieux mais pas d'ironie déplacée non plus... Et un Silvestri au top de son dessin, aidé par Green qui embellisait le tout d'un trait bien rond
La couv ci dessus est, je crois, la toute première
Une page d'un de ces 1ers numéros
Les pages du dessous sont du 41. Silvestri avait déjà un peu la tête dans les Images et son trait allait très vite se JimLee-iser; Il restait agréable, souple, avec un chouette travail sur les noirs et les ambiances.
L'a bien changé le gars depuis







Celle là montre un fort bon goût Wrightsonien

Silvestri a commencé à bien mal tourner sur les derniers Wolverine, la preuve avec ce perso/pin up figé.
Pas ultra moche, mais plus Liefeld que Silvestri
 

Et ça, c'est sa version plus actuelle du perso. Rien à voir. Le film est passé par là, et l'artiste n'est plus le même

Alors que des années plus tôt, avant Wolvie, sur les X-Men, le trait était bien plus léger, plus rond.
Ici sur l'épisode traumatisant de Logan sur la croix (Green à l'encrage)

Et encore plus ancien, sur la rencontre X-Men/ Avengers (RCM Lug), on voit sur cette page crayonnée à quel point il faisait déjà attention à son découpage

10 commentaires:

André a dit…

Complètement d'accord avec ton analyse !

lefeuvre a dit…

Pareil que André et toi : j'ai adoré Silvestri et Green avant qu'ils ne singent Jim Lee/Williams. Et dire que John Buscema était la première influence de Silvestri ! Dur à croire quand on voit son boulot des 15 dernières années...
Ca donne envie d'avoir leurs premiers Wolverine en noir et blanc.

Philippe Cordier a dit…

ah mais je les ai moi en n et b Tous les Buscema aussi
Le 1er gros tiers (voire plus) du run de Silvestri est dans le vol 2 d'Essential Wolverine. Une merveille Visiblement en rupture temporaire amazon :
http://www.amazon.fr/Essential-Wolverine-v-Larry-Hama/dp/1904159656/ref=sr_1_15?s=english-books&ie=UTF8&qid=1319464905&sr=1-15

Laurent a dit…

Tout pareil que vous j'adore le run de Silvestri sur Wolverine.
Par contre je connais pas trop son taf sur X-Men. Il est dans la même lignée que sur Wolverine où c'est moins bon ?

Philippe Cordier a dit…

Il était un peu en dessous (des 1ers Wolverine) au sens où il se faisait la main. le début du run est un peu "hésitant", La toute fin est un peu "baclée" mais le gros du run est carrément bien bon quand même (et également dispo en Essentiel Uncanny X-men) sans compter que les "bouches trous" de l'époque, pour le laisser réspirer était faits par des gars comme Alan Davis, ou Leonardi Du lourd quoi

Laurent a dit…

Merci pour tes précisions Phil. Je vais voir ça de plus près. :)

Anonyme a dit…

je ne connaissais pas trop ses derniers travaux, c'est impressionnant comme on ne reconnait pas du tout son style de dessin par rapport à ses débuts.
Autant un jim lee a su évoluer dans son dessin autant là, c'est quand même assez dur à regarder. son image de wolverine sur 2 pages est immonde, des erreurs de proportion, des maladresses de dessin, une influence de liefield, qu'il ne faisait pas avant; marrant.

j'aimais beaucoup (comme j'ai déjà pu le dire) ce qu'il avait fait sur uncanny xmen.
j'avais même l'impression que dan green avait un encrage un peu moins rond que sur wolverine, notamment la partie uncanny x men 248,249,250.

il faudrait que je fouille dans mes affaires pour remettre la main sur ce spécial strange 64(ou aux alentours) qui commençait avec cette vue en plongé sur wolvi.
Il y avait aussi une page ou on le voyait surplombant des personnages tout droit issu de mad max 2, où il devait leur dire une phrase du genre "on n'a pas besoin d'en arriver là" , et les autres faisaient mine qu'ils voulaient en arriver là, plan serré sur wolverine qui esquissait un sourire avec un " très bien" et qui sort ses griffes et là il y avait un panoramique impressionnant avec sur le coin gauche des personnages arrivant de la gauche se précipitant vers le milieu droit de l'image où on voyait un wolverine en train de "danser" parmi les voyoux ; il y avait une posture, une dynamique dans cette case.

je devrais prendre le temps d'aller fouiller dans mes cartons pour voir si mon souvenir n'a pas été un peu trop embelli.
je n'ai pas réussi à trouver sur le net les images correspondant à ce passage.
il y a un lien sous flickr ou on peut voir pas mal d'image de pages, je me permets de l'insérer:
http://www.flickr.com/photos/stormantic/5175386889/in/photostream/

il y a une partie sur silvestri et ensuite pleins d'autres dessinateurs.

c'est toujours un plaisir de voir vos posts.
Thomas

Philippe Cordier a dit…

Merci
Aux alentours de ce Special strange, de mémoire des numéros furent encrés par Rubinstein et/ou Wiacek, donc un trait plus cassant. Mais sinon tous les épisodes de la "mort" des X-men à Dallas sont bien de Green. Bonne période que celle là

laurent Sieurac a dit…

Juste pour préciser qu'il faut bien prendre conscience que les dessins de Silvestri sur la bonne dernière décenie ne sont malheureusement pas tous de lui...merci à ses gosht artist.

Et perso, sont run sur les uncanny X-men est vrament top, avec ses influences de big john et son petit plus (ses king conan sont pas mal pour le voir dèbuter.)
En effet Thomas, ce doit être une scêne du 64 qu se passe à dallas, ou Wolvie est vraiment impressionnant de bestialité.

Un auteur qui c'est en effet perdu en chemin et c'ést un vrai gachi.

Philippe Cordier a dit…

C'est vrai que depuis Image il "forme" des jeunes à son trait et se fait beaucoup assister. ce qui ne l'empêche pas de ne pas être mauvais du tout quand il bosse vraiment (je pense à ses 2 ou 3 1ers darkness)
Et sur les X men c'est vrai qu'on voit un peu de Buscema, dans la narration et l'énergie, mais avec plus de finesse je trouve