Rechercher dans ce blog

mercredi 28 décembre 2011

Les muses d'Alex T.

présente...

Après avoir évoqué Alex Toth (1928-2006) je tente de citer, avec illustrations, brièvement, ses références majeures. J’en oublie (des "moindres, comme Lee Elias) et focalise sur les principales revendiquées.
Toth ne citait pas souvent (mais un peu quand même) Eisner (1917-2005) alors je n’illustre là que ceux qui reviennent le plus souvent , par « ordre de disparition »

Roy Crane (1901-1977)

Certes parfois un peu daté, mais on perçoit ce qui a pu plaire à Toth dans l’utilisation des plans (cf le cactus en première image, et les silhouettes du strip 2) et de la compo simple et lisible


Du photoréalisme avant l'heure 
et un gros plan sur un chouette technique de texture 

Noel Sickles (1910-1982).
Illustre "inconnu" au regard de la notoriété de celui qu’il influença (et qui l’influença), Caniff.
Fantastique illustrateur, et auteur de strips Caniffiens au possible




Milton Caniff (1907-1988).
De loin celui que la postérité reconnait le plus (Hugo Pratt ne jurait que par lui !) Auteur majeur sur lequel j’espère revenir un jour plus en détails. Influence évidente de Toth dans la gestion des masses et la simplification (même si, à mon sens, Toth ira plus loin encore, et même mieux)






Frank Robbins (1917 1994).
Celui que je connais le moins parmi ceux qui, pourtant, on aussi fait un passage dans le comics . Son style
 « déformé » m’effrayait au hasard d’un Batman ou Captain America. Alors que lorsque l’on voit ses strips, la filiation est évidente avec cette école du « noir c’est noir »






C’était donc un mini aperçu. Aller plus loin est compliqué tant ces grands anciens s’influençaient les uns les autres et, plus dur encore, travaillaient parfois les uns pour les autres anonymement (des « ghosts ») à certaines époques, sur certaines bandes.
Tous ces géants ont des points communs : ils travaillaient essentiellement pour le noir et blanc, avec une impression d’une « qualité » telle qu’il leur fallait travailler leurs contrastes n et b au maximum, + une rapidité d’exécution si soutenue (strips quotidiens) qu’ils avaient à utiliser des assistants, dont certains célèbres (Caniff a ainsi « utilisé » le neveu de Norman Rockwell). Et surtout, ils devaient épurer leur dessin et jouer sur les masses de noires : or faire cela, contrairement aux apparences, n’est pas donné à tout le monde (essayez de remplir de noir un dessin et voyez s’il reste lisible) donc seuls les meilleurs sont restés.

En espérant que ca vous ai donné envie d'en savoir plus sur ces grands anciens, "pères fondateurs"

7 commentaires:

laurent Sieurac a dit…

C'est clair que tu mets le doigts sur tout un pan du comics Américain qui est relativement méconnu en France, la partie super héros cachant malheureusement la forêt.

Personnellement et grave à Snoopy sur Buzz et son excellent blog sur le comics Strip, je découvre pas mal de choses que je ne connaissais pas et que je regrette de ne découvrir que maintenant. Des Milton Caniff, des Léonard Starr, Stan Drake, alex Raymond et son plus légitime héritier, Al Williamson, des NoëlSikles ou même effectivement Roy Crane et tout cela sans omettre l'immense Al Foster (même si lui a publié essentiellemnt en Couleur!) et j'en oublie , autant de dessinateur de Stip qui ont également influencé toute une génétation de dessinateur de super héros. Je dois reconnaitre que le travail d'IDW, Fantngraphics ou bien Classics comics Press est vraiment remarquable et permet actuellement de faire redécouvrir ses véritables forçats de la planche à dessin mais surtout ses génie du N&B!!!

Zaïtchick a dit…

Frank Robbins a également illustré des épisodes des Envahisseurs de Marvel et du Living Target chez DC.

Philippe Cordier a dit…

Je n'accrochais vraiement pas à ce "style déformé" de Robbins

Et tu as raison Lolo, les éditeurs que tu cites sont d'intérêt public pour qui veut améliorer sa culture comics (et a intérêt à lire le ricain)

laurent Sieurac a dit…

La version IDW de Terry et les pirates a été traduite dernièrement dans notre belle langue par Bdartiste Editions et j'ai bon espoir que d'autres choses suivent, mais bon en effet, rien que pour les dessin, en VO, cela vaut le coup!

Laurent a dit…

J'ai d'ailleurs eu le tome 1 de Terry et les Pirates de chez BD Artiste à Noël et c'est un super bouquin avec des bonus en début d'ouvrages et pour info la traduction est de Michel Pagel romancier de son Etat donc je fais confiance pour la traduction :)
Par contre je n'ai pas encore commencer la lecture.

Ah sinon, merci Phil pour ces post sur Alex Toth car je découvre plein d'auteurs que je ne connais pas sauf Alex Raymond dont j'ai apprécié le trait sur l'Agent X-9. Premier strip que j'ai lu et fortement apprécié. Mais je ne suis pas super objectif car je suis un fan de Dashiell Hammett.

Philippe Cordier a dit…

en tant que fan de Hammet tu as du aimer la BD publiée en vf dans le dernier Comic Box : un excellent Hawkman par Burbaker et Phillips. Hommage direct au Faucon Maltais et à Hammet (j'avais adoré le comics à sa sorti, lointaine, regrettant presque les pages contemporaines avec Hwkman, tant le reste sent bon le noir de noir)
Et sinon concernant les parutions vf des grands grands auteurs dont on cause ces jours, c'est vrai qu'il y en a. Mais ce que le seul importateur US trouve, se sont les nombreux ouvrages non pas DE, mais SUR ces auteurs (ca commence en France, mais le choix est tellement plus vase aux USA)

Laurent a dit…

Pas encore lu le Hawkman de Brubaker et Philips mais ça ne saurai tarder.