Rechercher dans ce blog

samedi 31 décembre 2011

Sans parole

Terminons l'année avec cette très vieille, et superbe, histoire de Eneny Ace, écrite et dessinée par John Byrne, et encrée par un Andy Kubert TRES inspiré par son illustre père (qui dessina tant de ces histoires)








5 commentaires:

Zaïtchick a dit…

On reconnaît les bons raconteurs au fait qu'ils n'ont pas besoin de mots pour raconter une histoire. Merci pour ce petit bijou, Phil.

Philippe Cordier a dit…

De rien
Et en effet les grands premiers de Marvel comme Romita et Buscema ont toujours dit et répété qu'un dessinateur devait faire en sorte que l'histoire soit limpide avant même les dialogues (faut dire qu'avec la methode Marvel du plot/dessin/script il valait mieux). Et si on prend, par exemple, tous les numeros silencieux ("nuff saif" je crois de Marvel de 2001 ou 2002) celui de JRjr (Hulk) était largement au dessus du lot
Là le Byrne il fait fort aussi

lefeuvre a dit…

Très chouette !

laurent Sieurac a dit…

Ben tu me fais découvrir quelque choses pour le coup, je ne connaissait abxolument pas cette histoire de Byrne!!!

Sinon, le gars a écrit un # complet de Batman dessiné par Aparo (Batman 433 the Many Death of Batman avec en tout et pour tout une seule bulle (get out!). Bon y'a du blabla sur les deux suivants, mais comme tu le soulignes, il faut avoir une très bonne narration pour que cela fonctionne...et ça fonctionne!

Tient une petite anecdote me concernant dont je ne suis pas peu fier. J'ai voulu pour le tome 2 d'Arelate ne pas mettre les dialogues sur les originaux, souhaitant les ajouter simplement a postériori comme cela ce fait de plus en plus. A la base, c'est surtout pour avoir un certain confort au niveau de la mise en sépia et rien d'autre. Bref, j'ai eu l'occasion de montrer les planches et en général, les lecteurs mettent plus de la moitié de l'album avant de réaliser qu'il manque éventuellement quelque chose. L'absence de dialogue ne les gène pas plus que cela pour la compréhension globale de l'histoire et c'est clair qu'hormis quelques subtilités, l'essentiel est dans le dessin. Ben ça m'a fait achement plaisir!!!

Philippe Cordier a dit…

Tu m'étonnes
j'ai hate de le voir ce t 2
Et ravi de t'avoir fait découvert du Byrne :-)Trop fort