Rechercher dans ce blog

lundi 26 décembre 2011

Less is more

Vous avez trop mangé pour Noel? Alors le titre de cette entrée est pour vous : le plus est l'ennemi du mieux.
Bon ok mon intro est ratée, désolé
Je n'en fini pas de découvrir l'un des plus grands narrateurs BD de l'histoire : Alex Toth
Le Maitre incontesté de l'épure, disparu en 2006, non sans avoir influencé des génerations d'auteurs (Rude et Mazzucchelli parmi d'autres)
J'ai terminé de lire le pavé ci dessus, consacré à la période la moins (re)connue de Toth, pour l'editeur Standard comics. Près de 400 pages couleurs, essentiellement sur de la romance comics (chaque histoire est commentée, + itw de Toth + repro d'originaux...) Du bonheur sur un thème plus que daté : l'amour (pour un couple américain des années 50, c'est quelque chose)
L'essentiel est dans le fait que le dessinateur parvienne presque toujours à transcender les clichés de scénario par un dessin exceptionnel (même s'il progressera et fera encore mieux plus tard)

Un exemple de pages intérieure, ici encrée par celui qui fut l'un des ses meilleurs encreurs (et accessoirement editor) ! Mike Peppe 

Un focus sur deux cases en haute def. S'il ne faisait pas encore trop usage de ce qui deviendra sa marque de fabrique, les silhouettes noires, il placait déjà beaucoup de masses de noir. On note par exemple, case 1, sa façon d'encadrer les perso par l'ombre en haut à droite et à celleà gauche, puis le "damier" qui sépare le couple du fond du décor 

Autre thème (on sort du bouquin cité) avec une page pleine d'ambiance. Supprimer les détails et jouer sur les masses noires est bien loin d'être aussi simple qu'il n'y parait (demandez à Mignola) Le talent est justement dans le fait que cela paraisse simple et limpide. Toth estimait que la puissance du dessin passait aussi par des angles. Les courbes freinent l'action, les angles les boostent. On retrouve ainsi pas mal d'angles, de diagonales dans le dessin, de cassures 

Il savait aussi composer des splashs, comme celle ci, vue là grace à un scan de très haute res d'HeritageAuction 
La mer/ le bateau/ la fumée/ l'avion/ l'insert, Ca c'est de la gestion de plans 

J'adore cette planche. Il a épuré épuré et épuré, jusqu'à obtenir des formes qui restent lisibles, qui s'approchent de l'abstraction sans y tomber 

 Et histoire de nous montrer qu'Eisner n'était pas le seul à utiliser des angles de vue etonnants, et le lettrage comme une arme narrative redoutable
Magnifique document (trouvé sur caf, mais pas noté le propriétaire) : deux planches non terminées. Une occasion rare de rentrer dans le processus de creation d'un génie 

Une image/promo qui cloture bien l'entrée : pleine de détails mais ultra lisible.
+ cin d'oeil de l'auteur qui "annonce" sa disparition (cf le journal sur le mur) 

Et pour finir (vraiment) cette entrée, une photo du grand Monsieur, qui parait presque sortie de l'une de ses cases
Très vite, si ca vous dit (en fait non, même si ca ne vous dit pas) un flashback sur les inspirations de ce grand Monsieur

7 commentaires:

laurent Sieurac a dit…

Yep, tu très bon avec Toth en effet.
J'ai mis la main il y a quelques mois sur son Zorro qui est vraiment de toute beauté!

Bon j'imagine que l'on va avoir droit prochainement à du Noël Sickles ;)

Philippe Cordier a dit…

Monsieur est devin :-) Mais pas que Sickles
Zorro est bien Pas le meilleur Toth mais même le "pire Toth " est excellent, alors du "moyen" c'est top

lefeuvre a dit…

Que c'est beau !
le talents des grands, c'est de vous faire croire que vous pouvez y arriver très facilement.
Mais en fait, non.

laurent Sieurac a dit…

Mais si, faut juste beaucoup beaucoup bosser, puis après encore beaucoup plus ;)

Phil, c'est en couleur dans cet album, nan?

TU n'a pas tenté Genius, Isoled paru chez Idw?
(Je demande parce que celui d'IDW me fait de l'oeil depuis pas mal de temps et que la suite Genius illustrated est dores et déjà programmée!)

Philippe Cordier a dit…

Vi c'est 100% couleurs, sauf une histoire à la fin reprise aussi en n et b scanné des originaux
Quant aux "genius book" j'aimerai me faire le coffret avec les 3 si faut pas vendre un rein
Et Lolo L a raison : plus tu crois que c'est simple, plus le gars est bon
Allez, je termine sur Toth demain, et les influences après demain

Vincent a dit…

MERCI ...Instructive chronique...

Philippe Cordier a dit…

alors j'ai un peu reussi :-)