Rechercher dans ce blog

lundi 14 mars 2016

Good ol' Marvel

 Grosse entrée aujourd'hui, axée rétro/nostalgie made in Marvel
J'ai fais un mini tour d'horizon ultra partiel, des pub et auto promo qui fleurissaient à une époque dans la Maison des Idées
 Dès les débuts Marvel tapait fort, et bien, pour appâter le jeune lecteur. Stan Lee excellait en homme orchestre,vpc...La taille de la maison permettait encore de créer des sortes de fan clubs officiels améliorés
 Le genre de t Shirt que je porterais encore volontiers de nos jours
 Beau (Romita) kitch et drôle
 2.50 usd les sketchbooks inédits de Romita ou Trimpe!!!
 Pas attrayante mais cette pub révèle des prix d'époque (et le magasin est encore aujourd'hui l'un des principaux )
 Top du kitch, cette pub très connue
Des pleines pages de pub pèle mêle vintage qui seront détournées par les Nuls en vf dans leur livre hilarant
 Je me souviens très bien de celles ci dans mes 1ers comics vo (je n'ai pas remis la main sur celle qui m'a marqué à cette même époque avec un Wolverine "descendant la page" en la déchirant de ses griffes)
 Attention les yeux, les auteurs du Bullpen maison retouchaient des dessins pour faire des pubs internes : Pauvre Chose...
 tête de fer
 et ce Wolvie m'avait halluciné à l'époque (et Santa Claws!!!!)
 Jamais ils n'oseraient ce politiquement incorrect aujourd'hui, avec ce DD que je trouve génial
 Une pub 100% John Byrne
 On attaque sur la promo qui annonçait des titres ou des runs
Toujours un côté bon enfant. Marvel s'adressait à des gamins/ados, pas à des adultes (cf les pubs pour voiture que l'on trouve aujourd'hui)
 
 J'étais presque prêt à acheter ces titres moches juste pour les couv de Simonson
 Celle ci est sans aucune originalité mais permet de voir le trait vintage de Jackson/Butch Guice
Sienkiewicz dans une annonce qui ne ment clairement pas
J'avais acheté ces 2 comics du Punisher après avoir vu cette pub
Une mise en page ratée, mais dessin puissant de Zeck!
Pour annoncer ce qui restera pour moi le crossover qui a apporté le plus de belles choses, du Simonson...
et un excellent dessin de Silvestri, encré pour l'occasion par Terry Austin
Alan Davis annonçait lui aussi clairement la couleur
Encore du beau Bill
LA meilleure pub pour LE meilleur run
Le début de la fin, où quand Marvel arrête de communiquer sur le contenu, pour ne parler que ...de ventes!!! Aie
alors que ça c'était de l'annonce (par Brent Anderson), sympa et originale
Que dire de celle ci: l’homme qui m'aurait fait acheter du Docteur Strange. Quel dommage. La série qui n'exista que le temps de cette annonce
Pour finir, quelques pages que je n'ai pas vu à l’époque, lorsque Marvel utilisait ses persos maison pour vanter les mérites d'un annonceur. Ultra kitch, mais très drôle (à un certain degré)
Très certainement du Sal Buscema
Un petit côté Andru/Romita, mais je ne sais pas
Encore Sal Buscema?
Je pense que cette fois il y a au moins des bouts de Romita (cf visage de la case ronde)
Sal Buscema sans le moindre doute
C'était le bon temps?

25 commentaires:

Laurent Lefeuvre a dit…

Oui, C'était le bon temps !

Mention + pour la Silvestri (Inferno) et Davis (Fall of the Mutants). La pub en forme d'avis de recherche avec Wolverine, Cable, et Archangel par Jim Lee pour annoncer X-Tinction Agenda m'avait marqué.


Tu aurais même pu aussi ajouter les pubs de Tota pour Ombrax-Saga ou Mon Petit Poney (avec Puissance 4), de J-Y Mitton pour Spidey ou Mustang... et aussi un sale petit copieur qui, bien des années après, les copiera effrontément, avec son renard qui vante les vertus de son imprimeur (Paotr Louarn comics) !

Chouette entrée !

Philippe Cordier a dit…

Parce que cette entrée n'est pas assez longue, Fallait que je la double avec de la vf? :-)
Mais une autre fois oui ca peut être sympa (souvenir des dessins amusants de pub pour Ombrax Saga...)

Laurent Lefeuvre a dit…

Je te charrie ! Déjà que j'ai pas encore fini de lire les annonce microscopiques, et mes yeux saignent.

Philippe Cordier a dit…

j'avais bien lu comme ça, mais l'idée reste bonne pour la vf

Lionel Garcia a dit…

Réjouissant! Toutes ces images attestent bien de la volonté de Stan Lee de créer un lien affectif et un phénomène de groupe parmi ses lecteurs. Dommage de ne plus voir un tel enthousiasme aujourd'hui. Est il encore possible, pour un éditeur actuel de "grandir" tout en développant un tel lien de complicité avec son lectorat?

J'ai adoré les commentaires de Daredevil, la Torche, Hulk... Le fait que tu mettes en avant que de tels propos ne seraient plus acceptés aujourd'hui, implique t'il que nous vivons une nouvelle époque de censure?

Laurent Lefeuvre a dit…

Phil le dit, Lionel : Désormais, on ne s'adresse plus à des kids, avec un humour bon enfant, mais à des ados/adultes.

Pour aller plus loin, il me semble qu'on (Marvel, DC, etc.) s'adresse à eux comme à des jeunes à enrôler : Non seulement on ne rigole plus avec les persos, eux-même n'ont quasi plus aucun humour ou second degré (on a eu une discussion sur ce sujet ici-même il y a quelques mois).

Rien à voir avec la censure, donc.

Juste que pour "flatter le geek", on le valorise en valorisant les super-héros : "Les super-héros, c'est sérieux, et donc VOUS êtes sérieux".

Même l"humour de Deadpool, à base de 4ème mur brisé et références geek-culture va en ce sens : humour d'initiés... pour initiés.

Je vois ces pubs, vestiges d'une autre époque, comme un témoin de ce changement.

Elément à charge : La première pub qui change la donne... est celle de la mégastar Jim Lee pour le lancement de la nouvelle série X-Men.

La fin des haricots.

Philippe Cordier a dit…

C'est bien ça
Ce n'était pas forcément le temps de l’innocence car à cette époque Marvel, sans être l'énorme groupe lié à Disney de nos jours, était déjà un balèze; mais la cible n'était pas la même
J'ai souvenir des premières pubs pour des vtt et je me disais qu'on parlait à un lecteur Us de mon âge. Quand j'ai vu, il y a quelques années, des pubs pour des voitures...
Comme le dit Laurent on est dans un entre soi avec ce marché de niche du comics. C'est un produit d'appel (pour le ciné) qui s'adresse à des initiés/convaincus
Dommage
Mais je parle là de Marvel avec possible à DC; Pour le marché du comics global c'est un (tout petit) peu moins déprimant (sauf en terme de ventes) car on trouve de tout en editeurs et donc en marché/cible

Lionel Garcia a dit…

Je ne peux m'empêcher de penser que si tous ces éditeurs, auteurs et lecteurs ne se prenaient pas tant au sérieux, justement, le traitement des personnages permettrait peut être de voir des ventes à la hausse.

Le travail de Skottie Young sur la mini-série Avengers/X-Men ou le Little Gotham dessiné par Dustin Nguyen représentent peut être des pistes pour renouer avec une certaine légèreté et penser à autre chose que ce noyau dur d'adulescents en mal de reconnaissance.

Laurent Lefeuvre a dit…

C'est là où je ne vous suis pas (Phil et toi).

Le travail de Skottie Young est hors continuité. Je n'ai pas lu, mais il me semble que c'est aussi le cas de Little Gotham. Une sorte d'univers parallèle fun.

Qu'on aime ou pas, c'est donc une forme de parodie des "vrais" persos, et de la continuité officielle. Dans le cas de Young, une pause-récré, le temps d'une variant cover. Mais le reste du comic-book reste totalement exempt d'humour.

Comme si ce ne sont pas les personnages, mais leur dérivé en rigolo. "What The ?" revue parodique de l'univers Marvel remplissait ce rôle dans les années 80, et cela n'empêchait pas pour autant les héros de se dérider dans les pages de leurs mensuels respectifs : Le conte de fées de Kitty (Cockrum), les X-Babies (Art Adams), Daredevil qui aterrit dans une benne à ordure au milieu des bananes pourries (Miller/Janson) le rêve de Peter Parker (JRjr/Janson), les X-Men transformés en Pères Noël pendant la période en Australie (Silvestri), Wolverine qui essaie une nouvelle coupe avec du gel sous l'oeil moqueur de Tornade (Silvestri) ou les mêmes lors d'une partie de Baseball (Leonardi).

Il s'agit bien des MÊMES personnages que d'habitude, mais plus humains, moins graves, tout simplement.

C'est ce "pas de côté" qui me manque, et rend les persos attachants.

Lionel Garcia a dit…

Tu as entièrement raison. Mais les éditeurs et les auteurs ne semblent pas vouloir/pouvoir renouer avec cette approche si humaine des personnages.

Personnellement, plutôt que de me "coltiner" des personnages que je ne reconnais plus. Je préfère me diriger vers des versions parallèles. Mais qui, très souvent, font preuve d'un immense respect pour l'essence même des personnages. Il suffit de voir le travail d'un Bruce Timm et d'un Paul Dini pour Batman et Superman.

Philippe Cordier a dit…

mais en fait je partage aussi cet avis Laurent
J'apprécie Young en tant que "fun variant cover artist" pas plus. Le crossover dont parle Lionel me tombe des mains, il n'est pas bon raconteur je trouve
Timm c'est une autre histoire, et un énorme cran au dessus
je comprends ton avis Lionel, sur les versions parallèles, mais je crois être plus proche de Laurent qui voudrait retrouver le fun des persos dans leur propre titres et se fout de ces récréations parrallèles

Lionel Garcia a dit…

Nous sommes les trois d'accord. Seul problème, sauf erreur de ma part, le fun que nous appelons de nos souhaits ne semble vraiment pas prêt d'arriver. Serions condamnés à relire nos comics d'antan?

Laurent Lefeuvre a dit…

A de très rares exceptions, c'est mon cas (on aura compris, puisque je radote =:^)). Malgré ses imperfections, c'est bien dans ces lectures anciennes (et ici-même, d'ailleurs) que je continue de puiser mon intérêt pour le genre comics.

Dans mon coin, j'essaie de refaire (à ma sauce) la cuisine qui m'a plu avant, et dont - force est de constater - je ne trouve plus le moindre resto aujourd'hui, y compris chez les "anciens" encore en activité.

Philippe Cordier a dit…

à peu près pareil, mais peut être un poil plus dans l'"actu" puisque des auteurs actuels me parlent encore de temps en temps dans le mainstream que ce soit des "nouveaux (Samnee, Marcos Martin...) ou des anciens (Art Adams, Romita jr, Janson, Davis...)
mais globalement plus je lis Back Issue et plus je me sens vieux dans mes goûts

JP Nguyen a dit…

Allez, même si je suis plutôt d'accord avec vous, je tente un micro débat. L'humour bon enfant n'est il pas embelli par le miroir déformant de la nostalgie. Chez Marvel, il y a quand même eu des séries contemporaines avec un humour bien dosé. Je pense notamment à Superior Foes of Spiderman.
Et, avec moins d'humour ( un peu quand même) mais plutôt réussi, il y a aussi eu le Iron Fist de Kaare Andrews.
Certes, on est sans doute pas près de retomber sur les publicités vantant les produits miracle pour devenir super musclés mais est-ce un mal ?
Dans le même genre, vous ne regrettez quand même pas la bague de Danielle Gilbert, si ?

Philippe Cordier a dit…

oh purée la bague, je l'avais oubliée celel là!!
j ereste sur mon avis, et j'ai bienpeur que notre auteur breton n epuisse te suivre sur les exemples modernes, étant donné le nombre de séries actuelels qu'il li( 0?)
L eprisme de la nostalgie joue forcément un peu, j'en suis persuadé. Mais pas que
J'ai lu les 1ers Iron Fist et le ton global me parait sérieux tout de même, le traitement idem. Quant à Superior foes, que j'ai lu également, je voulais absolument aimer, d'autant plus que j’apprécie Lieber, et j'ai trouvé cela mauvais A mon sens on est presque dans le travers de rire DES perso plutôt que de rire AVEC les perso
Des auteurs old School (Claremont, Mantlo, Stern, Byrne, De Falco...) traitaient les perso sérieusement et allégeaien régulièrement la série par des numéros, ou des pages, légères, vivantes. Aujourd’hui soit le traitement est ultra sérieux (Hickman, Aaron...) soit il est ironique et se fout de la gueule du perso ou/et du lecteur (Millar)
cela dit je suis certain qu'il y a des exceptions, puisque je lis très peu de choses modernes us; J'ai par exemple l'impression que Slott est assez prêt de l'esprit que nous aimions

Laurent Lefeuvre a dit…

"Thanos Vs. Danielle Gilbert"

Ron Lim au dessin ?

Nicieza au scénar ?

L'humour est de retour !

Philippe Cordier a dit…

Ron Lim m'a souvent tiré des larmes (d'horreur)
et grâce à toi je réalise qu'en effet Nicieza est probablement le scénariste que je mets tout en bas de ma liste

JP Nguyen a dit…

Hal Jordan vs Danielle Gilbert, ce serait plus équitable.
Avec Frodon comme arbitre et le Mandarin en coach.
Daniel Way au scénario et Fabio Laguna au dessin.
Ce serait un instant-classic.

Philippe Cordier a dit…

je rate l'allusion à Way (je ne connais pas le cas way) ou à Laguna
Peut être sont ce des playboy, comme Danielle G en fut familière?

bruno aublet a dit…

Je mets mon grain de sel : j'adore ces vieilles pubs Twinkies ! Tu sais qu'il y en a une de Miller ?

Philippe Cordier a dit…

excellent
Visiblement c'est ça, sans le moindre doute puisqu'on retrouve un tas de tic de Miller période débuts de DD
http://www.againwiththecomics.com/2010/02/frank-miller-and-twinkies.html

Merci pour l'info

Laurent Lefeuvre a dit…

... Et du Rubinstein à l'encrage, on dirait. Non ?

Rigolo en tout cas.

Philippe Cordier a dit…

possible Ou Wiacek (comme sur le what if avec Karma je crois) ou quiconque était dans l'atelier ce jour là

bruno aublet a dit…

c'est bien celle là. Ces publicités sont vraiment rigolotes, désuètes, pleines de charme. Et elle me rappelle ma jeunesse, elles étaient dans tous les comics que je lisais à l'époque...
Pour ceux que ça intéresse, on peut trouver un fichier dans les méandres d'internet reprenant toutes les pubs Hostess avec des persos Marvel (Hostess étant la compagnie fabriquant les twinkies). Toutes les pubs sont du même acabit, on peut y trouver du Ross Andru, du George Perez, du Romita Sr et Jr, du Gil Kane... Bref ca vaut le coup d'oeil.