Rechercher dans ce blog

vendredi 5 octobre 2018

Pauvre DD

 En 1993 Marvel annonce, enfin, cette superbe mini série redéfinissant (et influençant sur la durée, jusqu'à Netflix) les origines de l'homme sans peur
Ce qui attire mon œil est le fait que sur la même pub ils tentent d'envoyer le lecteur sur la série continue, alors menée par Dan Chichester/ Scott McDaniel et Hector Collazo
Quel choc thermique!
Sur les 600 et quelques numéros de DD je crois qu'il m'en manque moins de 100, et parmi ceux ci une partie vient de cette équipe.
Je n'ai rien aimé de ce qu'on proposé Chichester au scénar et McDaniel au dessin. Rien.
Le nouveau costume, qu'il ne faut pas manquer nous disent ils, est une horreur. C'est celui ci
 Le dessin de McDaniel n'était pas lisible, sa mise en page aggravait souvent le tout, et le coloriste tentait, en vain, de mettre un peu de lumière
 Sur une page anodine, pas forcément un condensé de ce qu'il ne faut pas faire, mais pas loin
 En noir et blanc une page est toujours mieux. Là, à peine
Sur celle ci le perso statique nous permet de voir et de comprendre ce qui se passe (et de comprendre aussi que le dessinateur ne s'est pas remis du Sin City de Miller)
 Quand l'action arrive, on ne suite quasi plus rien du tout (je ne reconnais, au passage, qu'une chose au dessinateur: il fut le premier à utiliser l'effet "d'inversion polarité"/ négatif pour le sens radar)

 Ce numéro 321 je l'ai, et je me souviens qu'il y avait une effet "glow in the dark" sur la couv (énorme concurrence de la création d'Image oblige) comme ça on pouvait avoir sur un seul comics tout ce qui se faisait de pire à l'époque, même si ce dessin n'est pas la cata absolue, surtout dans sa version crayonnée que je trouve sympa (histoire de ne pas finir sur une note négative)
 
Du peu que j'ai vu de ce dessinateur depuis, il s'est nettement amélioré, en terme de lisibilité, et je crois que son encreur a aussi changé (Karl Story?)
On mettra cette période sur le compte d'une relative jeunesse+ pression de suivre des runs mythiques+ pression certaine du staff éditorial sur une période compliquée pour Marvel

Ce dessin est récent
Il a changé DD?

14 commentaires:

Lionel Garcia a dit…

Du Daredevil de Scott Mac Daniel je me souviens essentiellement de deux TOP BD chez Semic. Je ne garde pas une mauvaise impression de ce costume/armure. "Les effets négatifs" me plaisaient énormément. Du côté scénario, je garde le souvenir d'un rythme trépidant très séduisant. Par contre, la narration n'était vraiment pas lisible. J'aimais beaucoup cette version "diabolique" de DD qui s'appelait, il me semble, Hellspawn. Comme quoi, on n'invente jamais rien.

J'ai lu, je ne sais plus où ni quand, que Mc Daniel avait bien "reçu des ordres" pour adopter une approche noir et blanc à la Miller. Si le résultat n'était pas toujours probant, ses personnages très (trop?) souvent en tension attisaient ma curiosité. Mais je préfère largement les Batman qu'il réalisa des années plus tard.

Philippe Cordier a dit…

Comme quoi a part cette narration assez objectivement mauvaise, c'est vraiment une question de goût parce que moi j'ai tout détesté dans ces histoires et idées dessins...

Fred STEINMETZ a dit…

C'était du sous Miller à tous les niveaux:
-graphiquement, c'était l'exemple type des effets n&b qui fonctionnent dans la tête du dessinateur mais qui n'arrivent pas à être lisible. Je me souviens de contours de visage ou de membres "comblés par la couleur, ce qui rendait du coup l'approche assez obsolète!
-dans les TPB BD il y avait aussi le retour d'un personnage que l'on ne pensait pas revenir sous la plume d'un autre: Elektra. Et comme souvent, le retour fut... Sans réél intérêt.

Oui, une période compliquée qui marquait aussi la fin de Semic en VF. Il y avait un sentiment de. Gros bordel en fait (beaucoup de crossover qui me firent abandonné Marvel à cette periode)

Philippe Cordier a dit…

Les pauvres editor de dd géraient en meme temps le retour d'elektra imposé par les pontes de marvel, et miller qui bossait sur mwf et à qui ralph Macchio avait, informellement, promis à Miller que son perso ne reviendrait pas. Il a eu chaud le Macchio

JP Nguyen a dit…

Je plussoie l'avis de Lionel Garcia (mais tu le savais, Phil, je fais partie des gens qui osent aimer cette période-là de DD).
Franchement, Fall From grace est x fois mieux que le premier arc de Soule sur DD (après, je peux plus dire, j'ai abandonné).

Anonyme a dit…

Ouf, la période Soule va s'arrêter bientôt (à ce stade, on sait ce que l'on perd mais on ne sait pas encore ce que l'on gagne, puisque la prochaine équipe créative n'a pas été annoncé).

Philippe Cordier a dit…

C'est une de tes faiblesses JP, mais bondiou comment peut ont raler quand le holster est sur la mauvaise jambe, et ne pas tiquer devant cette armure pourrie!!!! :)
Fall from grace est le "moins pire" de ce run, alors que, au contraire, je trouve que lees idées de Soule s'améliorent après des débuts bof bof

Lionel Garcia a dit…

N'ayant lu quasiment que Fall from grace de Mc Daniel, je n'aurai donc eu droit qu'au meilleur ou au moins pire (rayez la mention inutile) de celui-ci sur DD. Mais au final, je préfère les faiblesses, les carences, les outrances etc de Mc Daniel plutôt que l'approche photographique froide et figée d'un Alex Maleev. Que le résultat soit positif ou négatif, les auteurs de ces épisodes ont essayé, selon moi et c'est se qui a piqué ma curiosité de lecteur, d'apporter des thèmes et des personnages (Hellspawn...) qui n'avaient rien avoir avec l'univers de DD. Aprè, les cycles de Mc Kenzie/Miller/Janson et Nocenti/Romita Jr/Williamson restent un pinacle inégalé.

Lionel Garcia a dit…

Après

Philippe Cordier a dit…

moais, ça se discute (pas sur les pinacles hein) Maleev est prétentieux, étale sa connaissance de l'art pictural, en fait des caisses, fait des perso figés, mais il reste intéressant sur DD par moments, voire très intéressant. Il m'agace autant que je le trouve bon par endroits
Le DD de Mcdaniel il faudrait que je le relise car je suis probablement sévère mais j'ai le seul souvenir d'un gloubi boulga visuel

Lionel Garcia a dit…

Je n'ai lu que le volume HARDCORE chez Panini, concernant la prestation de Maleev. En quoi trouves-tu son travail très intéressant?

Philippe Cordier a dit…

Il y aurait de quoi développer tant son run fut très long et totalement lié à Bendis
par exemple : je ne suis pas fan du tout du storytelling de Bendis en general, en partie basé sur la répétition et la décompression. La majorité de ses artistes suivent le script et là j'ai l'impression que Maleev a plus apporté sa patte, et le duo m'a intéressé
Il sait dessiner Maleev, mais il cède à une "facilité" de faire poser des modèles, ça peut me gêner, mais j'apprécie pas mal de ses compo de cases
J'aime aussi bien son approche de la lumière et ce qui est fascinant est qu'il bosse seul ou, majoritairement, avec un coloriste, cette approche reste visible. Il attaque la case comme une peinture
Bien sur quand il inclus des tableaux de maitres dans ses cases c'est pénible car prétentieux ("regardez, moi je connais alors je vous éduque,petits lecteurs de comics") mais quand il approche sa case comme un tableau, sans le montrer, c'est chouette
Les défauts que je vois (des acteurs, comme Ross, dans des costumes) sont compensés par d'autres choses au final, même si je ne regarde son taff que de loin, depuis DD

jimmyraker a dit…

Scott Mcdaniel a aussi dessiné Nightwing pour DC Comics et c'était nettement mieux que Daredevil ...

Philippe Cordier a dit…

J'ai vu passer qques batman qui me paraissaient au dessus de ses dd aussi