Rechercher dans ce blog

mercredi 10 octobre 2018

Un presque trésor de Mignola!

 Cette adaptation, réussie, du film de Copolla, du début des années 90, fait partie des très bons boulots d'un Mignola pré Hellboy
J'ai souvenir d'avoir trouvé le récit, adapté par Roy Thomas, en dessous du film, qui m'avait assez impressionné, mais les dessins m'avaient marqué.
Apprendre que IDW allait sortir un belle version noir et blanc...chouette!!!! Même si les couleurs de Chiarello étaient excellentes on ne rate pas une occasion d'avoir du Mignola n et b, à prix bien plus raisonnable que les Artist Edition
Dès la première page imprimée, celle ci, en niveau de gris/couleur je me dis que çà promet et que ça va envoyer du lourd
 Gros retour à une réalité bien décevante pour la suite car visiblement ils sont partis des films noirs, qu'ils ont même probablement un peu  agrandis, et du coup on est presque dans de la pixellisation!! (pas sur ces images, que je prends du net)
Quelle déception! A 30 usd on peut attendre mieux
Ca permet tout de même de voir le trait de Mignola, encré très fidèlement par John Nyberg (mais sans réel intérêt/apport puisque c'est probablement un encrage identique à ce qu'aurait fait Mignola lui même)
Le boulot de Mignola a, par endroits, trop de blanc/vides, mais sur d'autres parties c'est une merveille
On constate néanmoins tout l'apport de Chiarello avec ses ambiances colorées

 
Ce qui rattrape la chose, est que Nyberg a fourni une grosse dizaine de repro des crayonnés, et là c'est un plaisir (ainsi que les scans de 3 couv d'après les originaux de Mignola)
On est donc assez  loin du sans faute pour cet éditeur, habituellement très bon, mais on le remercie quand même de nous présenter du beau Mignola, 

Tout lui sera pardonné si, un jour, il nous offre une version noir et blanc (non pixelisée) de Fafhrd and the Gray Mouser
Pour terminer, une comparaison sans couleur/couleur
 

2 commentaires:

Fred STEINMETZ a dit…

J'adore cette œuvre de Mignola. C'est pour moi le somment artistique du dessinateur!! Il réussit à se réapproprier les personnages, en reprenant les acteurs, tout en gardant son style. Je trouve ça impressionnant. Je remarque malgré tout l'importance de Chiarello. Il apporte une ambiance que je ne retrouve pas forcément dans les pages présentées ici, malgré un sublime n&b.

Philippe Cordier a dit…

c'est UN sommet, pas LE :) bien après Fafhrd, un peu après Wolverine ou Batman by Gaslight même je trouve, mais très bon, et surtout l'une des TRES rare adaptation réussie